Amiens SC : Tanchot et ciel orageux

Amiens SC Tanchot
Panoramic

Alors que l’Amiens SC va conclure sa saison par un déplacement sans véritable enjeu à Nancy samedi soir, un sujet cristallise les tensions dans l’environnement du club : l’avenir d’Oswald Tanchot. Sous contrat jusqu’en 2022, le technicien de 47 ans n’est pourtant pas assuré de poursuivre sa mission sur le banc amiénois. Une situation qui interpelle. 

Oswald Tanchot a rempli les objectifs fixés

Nommé à la tête de l’Amiens SC en octobre dernier, après un intérim d’une dizaine de jours suite au licenciement de Luka Elsner, Oswald Tanchot affiche un bilan honorable depuis sa prise fonctions avec 41 points pris en 32 matches (10 victoires, 11 nuls, 11 défaites). Si le spectacle n’a clairement pas toujours été au rendez-vous, l’ancien entraîneur du Havre a eu le mérite de redresser une situation extrêmement alarmante à l’issue du premier mois de compétition. Et alors que Caen joue actuellement sa survie en Ligue 2, le club picard aurait très bien pu connaître pareil destin sans un sursaut bienvenu sous la houlette d’Oswald Tanchot, dont l’unique objectif cette saison était de maintenir le club, n’en déplaise à ceux qui jouent le jeu de certains de ses opposants en menant une campagne de dénigrement permanent.

Oswald Tanchot : « Je me vois l’année prochaine à Amiens mais… »

Cet objectif mathématiquement atteint depuis la défaite contre Guingamp, Oswald Tanchot aurait dû selon toute vraisemblance être confirmé dans ses fonctions pour la saison prochaine. « Je n’ai pas encore eu de discussion avec mes dirigeants, assurait l’intéressé en fin de semaine dernière. Maintenant, une saison c’est trente-huit matches et je trouve légitime que l’on se voie une fois que c’est terminé. On ne m’en a pas parlé, mais ce n’est pas moi qui irai demander quoi que ce soit parce que je suis sous contrat. » Corporate, Oswald Tanchot n’est toutefois pas hermétique aux rumeurs au sujet de son avenir, tandis que ses dirigeants sondent le marché depuis plusieurs semaines, à la recherche d’un potentiel nouvel entraîneur.

Des relations tendues en interne

Si Bernard Joannin et ses conseillers aimeraient frapper fort en attirant un entraîneur d’un calibre supérieur, si possible disposant déjà d’une montée en Ligue 1 à son actif, les atermoiements au sujet de la situation d’Oswald Tanchot peuvent aussi résulter des relations assez tendues entretenues par ce dernier avec John Williams, le responsable du recrutement. « Beaucoup de choses ont été dites avant que j’arrive, comme quoi c’était mon ami. La notion d’amitié, elle est tout le temps propre à chacun. Je n’avais pas commenté et ça fait partie des coulisses d’un club, ça n’a pas à être exposé devant tout le monde, glisse le coach de l’ASC. Le reste, ce sont des relations professionnelles qu’il faut évoquer et non pas évoquer des relations d’amitié. Parce que ça n’a pas de place dans notre métier. »

Robert Malm : « La saison de l’Amiens SC est très décevante »

Moins d’un an après l’arrivée d’Oswald Tanchot, il y a très clairement de l’orage dans l’air avec John Williams, qui continue de faire la pluie et le beau temps au sein de l’Amiens SC. Résultat des courses, les dirigeants amiénois donnent aujourd’hui le sentiment de chercher un nouvel entraîneur, tout en se gardant sous le coude Oswald Tanchot en cas de quête infructueuse. « Par respect pour le travail accompli, il mérite au mois de la clarté au sujet de son avenir, clame Robert Malm, consultant pour beIN Sports et ancien coéquipier de l’actuel entraîneur de l’ASC. L’Amiens SC reprend le chemin de ce qu’il a fait en début de saison, à savoir entretenir une forme d’incertitude. Si ce n’est pas Tanchot, il faut lui dire, pour lui laisser le temps de rebondir ailleurs. Si c’est lui, il faut clarifier les choses pour qu’il puisse préparer la saison prochaine, préparer son recrutement. A moins que celui-ci ne soit encore géré par le seul John Williams, sans concertation avec le coach. »

Ce qui est sûr, c’est que cette gestion du dossier Tanchot ne laisse pas de marbre non plus les lecteurs du 11 Amiénois, puisque pas moins de 75% d’entre eux ne comprennent pas l’attitude des dirigeants amiénois, selon un sondage réalisé sur notre site ces derniers jours. Et pas sûr que la marque d’affection récente de Luigi Mulazzi, félicitant sa capacité à lancer des jeunes durant cette année de transition, suffise à tempérer l’incompréhension générale. Quelle qu’en soit l’issue, l’avenir d’Oswald Tanchot doit désormais être rapidement tranché, sous peine de revivre la même période d’instabilité ayant suivi le départ de Christophe Pelissier en mai 2019.

Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fergas
Fergas
1 mois il y a

Si aucun entraîneur de l’ASC ne veut prendre ses vacances avec J.W., c’est qu’il y a quand même un problème quelque part…

ASC16052017
ASC16052017
1 mois il y a

O.T a eu ce mérite de faire avec les moyens du bord, et au vu du début de saison ce n’était pas gagné. refaire une équipe avec de jeunes joueurs dont certains, me semble t-il, faisaient leurs 1eres saison pro et finir dans la 1ere moitié de tableau de la ligue2 et sans buteur, c’était pas mal . au lieu de regarder vers les entraîneurs, les recruteurs devraient dénicher un attaquant qui puisse marquer à lui tout seul l’équivalent du nombre buts de l’ASC cette saison . sinon les projets de jouer les play-offs l’an prochain voire remonter en L1 disparaîtront.

Phil
Phil
1 mois il y a

Et c est parti pour un tour , on ne change pas une équipe qui perd …..
Le national pour l année prochaine …

berny
berny
1 mois il y a

C WILLIAMS qu’il faut virer ! avec c recrues venues et sans envies…..

olivier
olivier
1 mois il y a

il faut arrêter avec mr williams , il va nous conduire dans le mur ! il faut des gens  » du métier  » qui recrutent des footballeurs , il faut une vraie politique sportive et pour cela un vrai directeur sportif : la base ! on avait bodmer et jallet sous le coude et on en profite pas . moi je constate que la direction ne retient rien de ses erreurs . on veut du foot ! et bravo a mr tanchot d’avoir fait des miracles dans ces conditions de travail .

Boy80
Boy80
1 mois il y a

Il va aller recruter ou cette année en Tanzanie, au pôle nord ?

gegennie
gegennie
1 mois il y a

Après un entraineur de D2 en Belgique , maintenant comme on est en L2 il va chercher un entraineur de D3 en Belgique comme ça l’année prochaine on est en national

Amiens SC Gendrey

Amiens SC : Gendrey et Ouattara conservés la saison prochaine ?

Ligue 2 : Des maillots aux couleurs de la lutte contre l’homophobie