Amiens SC : Romain Poyet poursuit son intérim « enrichissant »

Romain Poyet Amiens SC
@Amiens SC Football

Cela fait maintenant plusieurs semaines que l’Amiens SC a subi la loi de la Covid-19. Toutefois, les Amiénois ont enfin retrouvé les pelouses de Ligue 2, ce dimanche, face à Rodez. Le tout sans leur entraîneur, Oswald Tanchot, encore à l’isolement. Son adjoint, Romain Poyet, assure donc l’interim en attendant le retour du coach. Interim très enrichissant, mais frappant dans la série de matchs qu’est en train de vivre l’Amiens SC.

Un poste « plaisant mais très impactant »

Étant l’un des seuls rescapés du staff technique de la Covid , Romain Poyet, adjoint d’Oswald Tanchot, a réussi sa première sortie sur le banc de l’Amiens SC avec une victoire (1-0), face à Rodez. Et l’ancien adjoint de Christophe Pélissier va remettre ça, dès aujourd’hui mercredi, face à Clermont. « C’est très impactant parce qu’on enchaîne beaucoup de matches dans cette période, mais c’est très enrichissant, confie-t-il. Je passe par toutes les émotions. On n’a pas le temps de savourer la victoire qu’on est déjà prêt à partir pour jouer un autre match deux jours après contre une top équipe du championnat. C’est très enrichissant, mais je n’ai pas le temps de réfléchir à tout ça. » 

Romain Poyet (Amiens SC) : « On devra être à 120% pour faire une performance »

Jouer les premiers rôles dans ce club va lui permettre d’alimenter sa carrière et de profiter de ce poste si particulier. « C’est plaisant, mais très impactant, assure-t-il. C’est une belle expérience et je n’ai pas trop le temps de réfléchir. Je ne me projette pas plus loin que Clermont parce que j’espère qu’Oswald sera à Chambly. » Toutefois, Romain Poyet assène une différence entre diriger une équipe et être un simple adjoint. « Tu sens plus le poids sur les épaules de ce qu’il s’est passé, mais tu n’as pas le temps de savourer quand tu es coach. Dans ton rôle d’adjoint, tu savoures et tu n’as pas la responsabilité de ça. »

Amiens SC : « Aucun problème avec Odey » assure Poyet

Être entraîneur de cette équipe, aussi peu de temps soit-il, va permettre, à Poyet, de mieux comprendre les problématiques d’Oswald Tanchot. « Pour avoir travaillé avec Christophe Pélissier et Luka Elsner, j’essayais toujours d’être la personne qui allait être positif tout le temps parce que parfois c’est dur pour eux dans une série, mais je ne me rendais pas compte du poids de la responsabilité. Il n’y a que quand on a le rôle qu’on se rend compte de ça. C’est vraiment une belle expérience parce que ça donne le point de vue du numéro 1 et pouvoir comprendre encore plus le comportement et les attitudes d’Oswald sur les prochains matchs. »

Romain Poyet continuera d’avoir la main sur le groupe amiénois mercredi, face à un Clermont en difficulté ces derniers temps. Si Oswald Tanchot, l’entraineur numéro un, continue de donner ses directives à travers son adjoint, celui-ci ressortira de cet expérience bonifié. 

Emilien PAU

Votre avis compte !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.