Amiens SC : Rien ne va plus, les jeux sont déjà faits ?

Amiens SC Lusamba

Et de cinq. A Dijon, l’Amiens SC a perdu pour la cinquième fois depuis le début de la saison. Incapable de profiter de sa supériorité numérique, les Amiénois ont encore une fois affiché leurs lacunes et démontré leur impuissance face à des Dijonnais finalement en maîtrise. Désormais avant-dernier, le club picard semble plus que jamais se diriger vers le National. Débrief complet.

L’incidence du résultat :

En alignant un huitième match consécutif sans victoire et en concédant un cinquième revers en douze sorties, l’Amiens SC a fini par replonger dans la zone rouge. Deux mois après avoir abandonné la lanterne rouge, les Picards sont de nouveau relégables et ne disposent plus que d’un point d’avance sur Nancy, qui a signé son tout premier succès de la saison.

Mais au-delà même de l’aspect comptable, c’est la manière qui inquiète au regard de l’infamie proposée dans le jeu depuis la mi-temps du match inaugural contre Auxerre. Sans âme, Amiens est en plein naufrage à tous les niveaux, aussi bien sur qu’en dehors du terrain, et semble tout doucement mais sûrement couler vers le National.

Incapable de prendre les matches par le bon bout, l’ancien pensionnaire de Ligue 1 manque également de ce sentiment de révolte qui peut exister après avoir concédé l’ouverture du score. A Dijon, les hommes de Philippe Hinschberger ont creusé un peu plus leur tombe, ne parvenant même pas à cadrer le moindre tir tout en étant en supériorité numérique.

Depuis de trop nombreux mois, les dirigeants du club jouent à la roulette russe et vont finir par sombrer à force de se tirer autant de balles dans le pied. Une dégringolade amorcée en mai 2019 avec ce choix invraisemblable de pousser Christophe Pelissier vers la sortie , l’homme qui avait propulsé le club en Ligue 1.

Deux ans et demi plus tard, Amiens semble plus que jamais aux portes du National, là où tout avait commencé avec le meilleur coach de son histoire, pourtant honteusement oublié lors des célébrations des 120 ans du club. Une bévue de plus ou de moins, les dirigeants amiénois ne sont visiblement plus à ça près.

Le joueur du match :

Auteur du premier tir amiénois en début de match, Arnaud Lusamba a livré une prestation assez correcte, malgré quelques petites erreurs techniques. Il a orienté le jeu comme toujours, trouvé les siens grâce à sa belle technique. Auteur d’un beau coup franc (70ème minute) qui aurait mérité meilleur sort.

[J12] Dijon – Amiens SC : les notes du match

La déclaration :

« Aujourd’hui, notre classement reflète ce que l’on produit. On le voit à nos difficultés pour se procurer des occasions nettes. Je donne comme objectif de gagner trois matches d’ici la trêve. Il faut qu’on arrive à dix-huit vingt points à la trêve. Dans notre situation, il faut être lucide sur ce que l’on peut viser. Si notre valeur technique correspond à ce qu’on a montré ce soir, ça va être très compliqué. Je suis dans l’incompréhension. Maintenant, je peux aussi tout changer. Il y a un gros travail en profondeur à faire dans la semaine. Le chantier est énorme. »

Philippe Hinschberger (l’entraîneur de l’Amiens SC)

La statistique :

2 – Après Quevilly-Rouen, l’Amiens SC a subi une nouvelle défaite alors que les Picards évoluaient à 11 contre 10. Même lorsque les événements leurs sont favorables, les joueurs de Philippe Hinschberger ne parviennent pas à en profiter.

Le tweet du match :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Commentaires

  1. Que dire devant tant de désinvolture de la part de cette direction qui si elle a permis une montée en ligue 1est bien silencieuse à part quelques slogans de communication comme la revanche ou on va travailler pour les 3 prochaines années
    Les joueurs eux même savent qu’ils ne sont qu’une valeur marchande ? En continuant ainsi c’est le mur et tant pis pour les supporters qui sont considérés comme les clients payants et rien de plus!

    • comme a écrit Phil a propos de Noel, on peut encore y croire
      après tout, il reste 26journées
      pour aller en ligue1, l’asc doit simplement marquer entre 60 et 70buts et en encaisser seulement 25.
      sans compter qu il doit perdre maxi 6 matches (ce qui est fait)
      tout est encore possible ….
      de toutes façons entre les joueurs en prêt qui repartiront en club, et PH qui n’ira pas en national comme entraîneur, il n’y aura plus d’équipe si une relégation devait arriver
      finalement, un bon purgatoire en national pour repartir pourquoi pas
      mais surtout sans bjoannin et williams
      mais meme en national, il faut craindre le pire ….

  2. On récolte ce que l on sème. ….
    Direction le national merci Williams d avoir dégagé le meilleur coach qu Amiens n a jamais eu le 11 a bien raison depuis longtemps hein Regis ….. d annoncer la descente aux enfers quel manque de respect aux supporters de la part d une direction englué dans un soucis de rentabilité et non de resultats ……