Amiens SC : Reprise en comité restreint avant Linas Montlhéry

Amiens SC Guingamp
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Huit jours après sa défaite face au Paris FC (1-0), l’Amiens SC retrouvait le chemin de l’entraînement, ce mercredi dans l’optique de son seizième de finale de coupe de France face à Linas Montlhéry, dimanche. Alors que certaines absences étaient prévues, Philippe Hinschberger a dû composer avec des pépins de dernière minute.

Huit joueurs absents

Quinze, c’est le nombre de joueurs de champ qui étaient à la disposition de Philippe Hinschberger ce mercredi après-midi pour la reprise de l’entraînement. Outre Nicholas Opoku (encore en phase de reprise) et Aliou Badji (victime d’une lésion musculaire à la cuisse) – dont les retours en France sont prévus pour le 3 janvier, Mamadou Fofana, laissé à la disposition de sa sélection, et Kader Bamba, excusé même si sa blessure aux ischios contracté à Paris ne nécessite pas d’inquiétude à l’heure actuelle, faisaient partie des joueurs excusés pour la reprise de l’entraînement. Ce à quoi il a fallu ajouter certaines absences de dernière minute.

A commencer par Mickaël Alphonse (malade), Adama Diakhaby (malade), Tolu Arokodare (bloqué au pays) et Formose Mendy (bloqué au pays). C’est donc avec un effectif restreint et une attaque décimée que Philippe Hinschberger a dirigé l’un des quatre entraînements prévus sur terrain synthétique (jeudi matin, vendredi matin, samedi après-midi) d’ici le seizième de finale de coupe de France à Linas Montlhéry dimanche. Le tout en espérant que des cas de Covid ne se déclarent pas d’ici là, sachant que trois joueurs de l’effectif professionnel ne sont toujours pas vaccinés à l’heure actuelle. Pour rappel, les joueurs devront eux aussi disposer de leur passeport vaccinal pour continuer à jouer à partir du 15 janvier.

R.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.