Amiens SC : Quelle défense centrale contre Dijon ?

Amiens SC Hinschberger

Avec déjà 15 buts encaissés depuis le début de saison, dont 7 sur le seul mois de septembre, l’Amiens SC a montré une certaine fragilité défensive avant d’aller défier Dijon, relégué de Ligue 1 mais autre équipe en délicatesse dans ce domaine avec pas moins de 18 buts concédés. Après avoir déjà utilisé six joueurs différents (Lomotey, Gendrey, Monzango, Mendy, Fofana et Pavlovic), Philippe Hinschberger doit-il encore changer de formule ? On en débat.

Pavlovic-Fofana, une charnière type en difficulté

Respectivement en provenance d’Angers et de Metz, Mateo Pavlovic et Mamadou Fofana incarnent la deuxième vague de recrutement de l’Amiens SC, désireux d’aller chercher des joueurs évoluant et ayant déjà évolué à l’échelon supérieur après un début de saison raté. En toute logique et au regard d’une concurrence limitée à l’unique et jeune Formose Mendy, les deux hommes font figure de titulaires naturels. Reste que les débuts de leur association n’ont guère été probants et rassurants.

Après une répétition générale face à Rodez (0-1) marquée par la fébrilité palpable de l’ancien Angevin, le duo a cédé à chacune de ses sorites communes avec trois buts encaissés à Nîmes et deux concédés face à Pau. Avec six buts encaissés en un peu plus de 270 minutes de jeu, cette charnière craque en moyenne toutes les 45 minutes. Si l’échantillon de matches demeure limité, la complémentarité entre les deux hommes ne saute pas encore aux yeux. D’autant que Mateo Pavlovic apparaît encore bien loin du niveau escompté.

Mendy, un outsider qui brouille les cartes

Après une préparation où il a soufflé le chaud et le froid, Formose Mendy ne cesse de monter en puissance. S’il a fait partie de l’équipe qui a pris l’eau à Ajaccio (3-1) fin juillet, il peut aussi se targuer d’avoir bouclé quatre de ses cinq titularisations suivantes avec la satisfaction d’avoir aidé Régis Gurtner à garder ses buts inviolés. Que ce soit plus récemment face à Toulouse aux côtés de Mateo Pavlovic ou bien courant août, à trois reprises, en duo avec Mamadou Fofana face à Grenoble, Sochaux et Niort, Formose Mendy a dégagé beaucoup de puissance et d’assurance, lui permettant notamment d’être élu joueur du match par nos lecteurs à trois reprises.

Mendy Amiens SC

Promis à un rôle de doublure, Formose Mendy semble aujourd’hui en mesure de brouiller les cartes et de bousculer la hiérarchie instaurée par Philippe Hinschberger. Si tel était le cas, il faudrait alors trancher au sujet de son partenaire en défense centrale, sachant que son association avec Mamadou Fofana s’est soldée par trois clean sheets et un but encaissé en double infériorité numérique à Nancy. Ce qui fait de cette association la plus imperméable de l’Amiens SC cette saison avec un but encaissé toutes les 345 minutes de jeu.

Reste aussi la possibilité de conserver Mateo Pavlovic en défense centrale pour faire monter Mamadou Fofana d’un cran au milieu de terrain, sachant qu’Emmanuel Lomotey pourrait rentrer tardivement de sélection. Quant à l’hypothèse de voir les trois joueurs ensemble dans une défense à cinq éléments, celle-ci apparaît peu probable, tant Philippe Hinschberger a fait des systèmes à quatre défenseurs sa norme depuis plusieurs saisons. Ce dernier pourrait aussi et tout simplement être tenté par un choix conservateur, celui du tandem Fofana-Pavlovic qui peut aussi mériter une deuxième chance après un mois de septembre peu convaincant.

Romain PECHON

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires