Amiens SC : Owen Gene « très heureux » de sa première titularisation

Amiens SC
Le 11 HDF

Surprise du onze de départ de Philippe Hinschberger, Owen Gene a honoré sa toute première titularisation en Ligue 2 à l’occasion du match nul de l’Amiens SC au Havre (1-1), samedi. Encore timide, le milieu de terrain de formation a tout de même pris le temps de s’exprimer après la rencontre. Entretien. 

Vous avez connu votre première titularisation chez les professionnels…

Je suis très heureux, c’est ce que j’attendais même si le score n’est pas là. On repart avec un point et c’est le principal. On ne perd pas.

On vous sent tout de même déçu de n’avoir pris qu’un seul point…

On aurait pu prendre des buts comme on aurait pu en marquer à la fin. On a eu des occasions, on repart avec le match nul et c’est quand même mérité.

Qu’avez-vous pensé de votre match ?

Je pense que je fais une bonne première mi-temps et un bon match même s’il y a quelques occasions où j’aurais pu mieux faire, apporter plus. Dans l’ensemble, je pense que c’est une bonne prestation.

Comment avez-vous appris votre titularisation ?

Je l’ai appris à la causerie. Le coach montre l’équipe titulaire et je suis dedans. J’étais un peu surpris mais ça fait plaisir. Je vais continuer à bosser, travailler, écouter, à être appliqué. Je ne m’y attendais pas du tout. Ce n’est pas mon poste de base mais je prends ce que l’on me donne et je bosse. On n’oublie pas sa première.

Comment vous accomodez-vous à ce changement de poste ?

J’apprends par rapport à Harouna Sy et Mickaël Alphonse qui m’aident, me donnent des conseils. J’essaye de les appliquer pour être le plus performant possible pour l’équipe.

Malgré ce point, vous restez avant-derniers…

On sait qu’on a besoin de points, de victoires. On n’a pas perdu aujourd’hui, on repart avec un match nul, on reste focus sur le prochain match. On va continuer à bosser, à se donner encore plus les moyens. Il ne faut pas penser au classement.

Ce n’est pas évident de faire ses débuts dans ce contexte…

Ca reste compliqué mais je ne pense pas à ça, je pense à l’équipe. J’essaye de garder le sourire malgré tout ça. On a besoin de victoires, on va essayer de tout faire pour remonter même si ce n’est pas simple.

Quel est l’état d’esprit dans le vestiaire ?

On essaye de garder le sourire parce que si on pense au classement, aux résultats, on va être tendu et on ne jouera pas notre football. Ce n’est pas ce que l’on veut. On veut marquer des buts, ramener des victoires et on essaye de se donner les moyens.

Quels sont vos axes de progression, selon vous ?

Ma qualité de centre, mon physique dans les un-contre-un et mieux gérer les efforts.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *