Amiens SC : Oswald Tanchot « aime le registre » de Darell Tokpa

Panoramic

Titulaire à deux reprises à l’occasion de la première semaine de compétition en 2021, Darell Tokpa a peut-être bien posé les jalons de son futur à la pointe de l’attaque de l’Amiens SC. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a pas laissé insensible son entraîneur, satisfait de son comportement et de son implication au sein du collectif. Explications.

La mue progressive de Darell Tokpa

Le retard des uns peut faire le bonheur des autres. Rentré tardivement du Nigéria, Stephen Odey s’est exclu de fait pour les déplacements de l’Amiens SC à Guingamp et Niort, la semaine dernière. De quoi laisser le champ libre à Darell Tokpa, déjà titulaire contre Clermont et Troyes courant novembre. Et si le jeune attaquant de 19 ans n’a toujours pas trouvé le chemin des filets, il a clairement marqué des points à chacune de ses apparitions. « C’est un garçon qui sait faire beaucoup de choses, qui n’est pas encore fini physiquement, mais il garde les ballons, se bagarre, se déplace bien, détaille Oswald Tanchot. Il n’est pas encore assez tueur mais j’aime son registre d’attaquant. »

Amiens SC : Stephen Odey encore sanctionné ?

Très actif et généreux sur le front de l’attaque, Darell Tokpa a aussi assumé un rôle assez ingrat de premier défenseur sans jamais rechigner à la tâche. Une débauche d’énergie qui peut en partie expliquer son manque de lucidité dans le dernier geste, à l’image de ce face à face perdu contre Mathieu Michel en seconde période à Niort. « Je pense qu’il peut lober le gardien s’il la joue rapidement, constate son entraîneur. Il ne sent pas le coup non plus sur un deuxième ballon qui traîne devant la surface. Maintenant, il a une grande part sur le premier but parce qu’il fait la bonne course au premier poteau et permet d’avoir ce ballon pour Chadrac. »

Décisif à sa manière jusqu’ici, ayant également poussé Akim Zedadka à marquer contre son camp lors du match nul de l’Amiens SC face à Clermont (1-1), Darell Tokpa est un joueur « qui sera très bon quand il sera arrivé à maturité« , promet Oswald Tanchot, et à qui il ne manque peut-être qu’un but pour passer un gros cap et ainsi un devenir un vrai titulaire en puissance.

Romain PECHON

Votre avis compte ! 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.