Amiens SC – Monaco : Le Rocher se fissure

L’Amiens SC n’a pas le temps de cogiter qu’il faut penser à la réception de l’AS Monaco. Un club qui vit une saison galère, malgré un budget plus que conséquent. Des choix sportifs et une politique mise en place qui, cette saison, n’apporte pas les résultats escomptés au club du Rocher. Avec un mercato qui consiste à recruter des joueurs en devenir, la mayonnaise n’a pas pris. Après un changement d’entraîneur, les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous. Présentation des forces monégasques.

Des paris sur l’avenir pour remplacer les cadres

Comme chaque intersaison, l’AS Monaco passe à la caisse. Les dirigeants du club du Rocher ont encore vendu pour près de 300 millions cet été (en comptant la vente définitive de Kylian Mbappé). Ainsi, un autre champion du monde a quitté le navire (Lemar) et d’autres cadres comme Moutinho ou Fabinho. Côté recrues, ce sont des paris sur des jeunes joueurs prometteurs, comme Geubbels, Grandsir ou encore Sofiane Diop. Ajoutons à cela des étrangers intéressants (Chadli, Golovin), et vous avez un effectif capable de jouer les premiers rôles en championnat. Sur le papier en tout cas.

Départs : Alioui (Cercle Bruges), Baldé (Inter Milan), Bongiovanni (Cercle Bruges), Boschilia (Nantes), Cardona (Cercle Bruges), Diakhaby (Huddersfield), Dias (Nottingham Forest), Echiejile (sans club), Etienne (Cercle Bruges), Fabinho (Liverpool), Ghezzal (Leicester), Jorge (FC Porto), Koffi (Fiorentina), Kongolo (Huddersfield), Lemar (Atlético de Madrid), Mbappé (Paris-SG, td), Meïté (Torino), Moutinho (Wolverhampton), Nardi (Cercle Bruges), Nguinda (Cercle Bruges), Tormin (Cercle Bruges), Traoré (sans club).

Arrivées : Aholou (Strasbourg), Aït-Bennasser (Caen), Barreca (Torino), Chadli (West Bromwich Albion), Diop (Rennes ), Gaspar (Cercle Bruges), Geubbels (Lyon), Golovin (CSKA Moscou), Grandsir (Troyes), Henrichs (Bayer Leverkusen), Isidor (Rennes), Pelé (Rio Ave), Pierre-Gabriel (Saint-Etienne).

La forme du moment

4 défaites et une courte victoire. Voilà le maigre bilan des Monégasques sur les 5 derniers matches toutes compétitions confondues. Et parmi ces matches, quelques performances sont indignes d’un grand club. Tout d’abord, une défaite à domicile face à leur équipe partenaire, le Cercle de Bruges (0-4), puis face au Paris Saint-Germain sur le même score. Ils ont ensuite réussi à s’imposer sur la plus petite des marges à Caen, mais sont ensuite retombés dans leurs travers face à l’Atletico Madrid (0-2) puis contre Montpellier (1-2).

  • Monaco 0 – 4 Cercle Bruges 

  • Monaco 0 – 4 PSG 

  • Caen 0 – 1 Monaco (Falcao)

  • Atletico Madrid 2 – 0 Monaco 

  • Monaco 1 – 2 Montpellier (Tielemans)

L’entraîneur : Thierry Henry

Première expérience d’entraîneur pour le Champion du Monde 1998. Il avait par le passé entraîné les jeunes d’Arsenal, avant de devenir adjoint de la sélection belge, demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde. Il rejoint l’AS Monaco, son club formateur, pour succéder à Leonardo Jardim démis de ses fonctions. Depuis son arrivée, les résultats ne se sont pas améliorés, à cause notamment d’une infirmerie qui ne désemplit pas.

  • 2018 – Auj. : AS Monaco (1v, 2n, 6d)

L’équipe ne peut pas tomber plus bas

Si l’on prend en compte le potentiel, l’effectif Monégasque peut effrayer plus d’un adversaire. Une attaque avec des joueurs comme Falcao ou Jovetic, un milieu avec Tielemans ou Golovin, une défense avec Sidibé ou Glik, et Danjiel Subasic dans les buts. De quoi embêter le PSG dans sa conquête du titre. Ajoutons à cela un entraîneur qui veut produire un jeu offensif.

Malheureusement, les choses ne se déroulent pas comme prévu. Avec des blessures de longue durée, l’équipe ressemble parfois à celle des U19. Les défenseurs sont trop facilement pris à défaut, notamment Jemerson. Le milieu de terrain manque d’un joueur comme Fabinho, et l’attaque est au point mort, se reposant quasi-exclusivement sur Falcao.

Le joueur à suivre : Radamel Falcao

Il sera à coup sûr le joueur à surveiller. Enfin, s’il n’est pas blessé. Souvent embêté par des douleurs musculaires, il reste un poison pour les défenses, avec son agilité et son sens du but. Cependant, cette saison, il est moins servi que les saisons précédentes et semble orphelin de Lemar, Mbappé et Moutinho, qui lui distribuaient de bons ballons.

Les Monégasques viendront tenter de se relancer au Stade Crédit Agricole la Licorne. Une équipe qui peine en championnat comme en Ligue des Champions. Aux Amiénois de ne pas les laisser reprendre confiance.

Kevin KONRAD

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

L’Amiens SC, plus que jamais dos au mur

Amiens SC – Monaco : Treize absents chez les monégasques !