Amiens SC – Metz : Un capitaine qui n’abandonnera pas le navire

Après la treizième défaite de la saison de l’Amiens SC concédée face à Metz (0-1), le 11 Amiénois vous livre les tops de la rédaction à l’issue de la 27ème journée de Ligue 1 Conforama.

Gurtner, ce régulateur

Les saisons se suivent mais cette dernière ne ressemble pour l’instant pas aux quatre qui l’ont précédée. Pourtant, il demeure tout de même certaines composantes du club qui nous déçoivent rarement. Constant dans la performance et dans l’état d’esprit, Régis Gurtner est l’une de celles-ci aujourd’hui. Que ce soit sur le terrain avec encore deux arrêts de classe qui n’ont pas permis à l’ASC de décrocher des points face à Metz, ou de par sa prise de parole après le match, le portier amiénois montre une implication qui force le respect. Conscient qu’il détient avec ses coéquipiers l’avenir d’un club avec lequel il s’est révélé, il a employé des mots extrêmement forts à l’issue de la rencontre. Il n’a pas hésité à déclarer sa honte après une prestation bien insuffisante pour l’emporter. Un capitaine qui assure qu’il n’abandonnera pas le navire.

Le retour de Saman Ghoddos

Enfin ! Après une suspension de quatre mois et une blessure qui a reporté son retour, Saman Ghoddos est enfin de nouveau disponible. Entré à la mi-temps pour suppléer un Juan Otero invisible, l’international iranien n’a pas tout réussi en étant notamment l’auteur de plusieurs passes imprécises dans l’entre-jeu. Toutefois, il a montré qu’il n’avait pas perdu son habileté sur coup de pied arrêté. Car dès qu’il est trouvé aux abords de la surface ou à la baguette sur les corners, la précision de son pied droit est un atout dans un secteur offensif en cruel manque de confiance. Il n’est peut être pas encore trop tard pour que la recrue phare du mercato d’été 2018 amiénois ne valide tous les espoirs placés en lui.

L’entrée encourageante d’Mbenza

C’était une grande interrogation pour beaucoup de suiveurs de l’ASC. Seule recrue du dernier mercato d’hiver, l’attaquant prêté par Huddersfield Town n’avait jusqu’alors participé qu’à quelques minutes face au Paris Saint Germain. Entré à un quart d’heure de la fin de la rencontre, il a participé au seul vrai temps fort amiénois en amenant sa vélocité et en faisant preuve de clairvoyance en délivrant notamment une très belle passe pour Moussa Konaté dont la frappe fut malheureusement sortie par Alexandre Oukidja. Arrivé à court de forme du Championship, sa bonne entrée devrait avoir une suite qu’on espère fructueuse.

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

A lire aussi : 

Luigi Mulazzi (Amiens SC) : « Je ne suis pas énervé mais attristé »

Régis Gurtner (Amiens SC) : « Je suis abattu et presque honteux »

2 Commentaires

Commenter
  1. Ôtez moi d un doute : Bosmer est totalement blessé ? Si c est un choix purement tactique c est debile parce que ce joueur peut apporter toujours quelque chose à un moment ( but , passe , récupération, sauvetage défensif ) ou alors le staff médical n est pas suffisant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *