Amiens SC : Mateo Pavlovic, le recours logique ?

Pavlovic Amiens SC
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Après avoir retiré le brassard de capitaine à Arnaud Lusamba, Philippe Hinschberger a décidé de miser sur Mateo Pavlovic pour prendre le relais de ce rôle visiblement difficile à assumer du côté de l’Amiens SC. Un choix logique au regard des forces en présence ? Tour d’horizon. 

Régis Gurtner, le serpent de mer 

Affublé du brassard de capitaine au Havre, Régis Gurtner ne reprendra néanmoins pas du service, lui qui avait déjà assuré un premier intérim en Ligue 1 lors de la longue absence de Prince Gouano. Après avoir vécu une période compliquée au printemps dernier, l’emblématique gardien de but de l’Amiens SC ne souhaite pas reprendre du service, alors qu’il avait fait le choix de laisser le brassard à Alexis Blin la saison dernière. Quand bien même il incarne une période dorée du club, étant l’unique rescapé de l’épopée des braqueurs, l’Alsacien entend se concentrer sur son jeu, estimant aussi que le brassard doit revenir à un joueur de champ. De quoi rendre caduque d’office sa candidature, comme ça avait été le cas l’été dernier lorsque Philippe Hinschberger avait opté pour Arnaud Lusamba.

Mickaël Alphonse, un cadre fragilisé

Sur le papier, Mickaël Alphonse a tout du capitaine potentiel. Joueur expérimenté, doté d’une grosse expérience en Ligue 2 et leader naturel, le Guadeloupéen était une option de choix après le départ d’Alexis Blin en juin dernier. Absent à la reprise de l’entraînement en raison de sa participation à la Gold Cup, l’ancien Dijonnais a sans doute laissé passer le train de manière définitive. D’autant que sa situation personnelle s’est quelque peu dégradée ces dernières semaines. Moins saignant sur le terrain, Mickaël Alphonse a débuté sur le banc de touche face au Havre, son entraîneur lui préférant le jeune et inexpérimenté Owen Gene. Un choix fort qui intervient au même moment que le changement de capitaine. Un hasard ? Réputé pour ses sorties médiatiques assez tranchantes, Mickaël Alphonse paye peut-être aussi un peu sa franchise, alors que le staff est à la recherche d’unité au sein d’un groupe qui manque clairement de vie.

Mateo Pavlovic, le choix du charisme et de la fraîcheur 

Dès lors que les options Régis Gurtner et Mickaël Alphonse sont écartées, Philippe Hinschberger n’avait plus beaucoup d’atouts dans sa manche, si ce n’est le charismatique Mateo Pavlovic. Arrivé à Amiens en septembre dernier, le Croate dégage beaucoup de détermination à défaut d’être toujours irréprochable sur le terrain. A 31 ans, l’ancien joueur d’Angers a également un background qui plaide en sa faveur et une autorité naturelle qui fait de lui un leader logique pour tenter de tirer vers le haut avec un groupe extrêmement jeune. Mateo Pavlovic a aussi pour lui d’être tout nouveau dans l’environnement Amiens SC qui semble lessiver un à un tous les joueurs qui y sont confrontés. Doté d’un mental d’acier, Mateo Pavlovic parviendra peut-être à résister plus longtemps que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires