Amiens SC : Luka Elsner explique sa méthode

Invité de l’émission l’After Foot, diffusée sur RMC chaque soir, Luka Elsner a été questionné sur son approche du métier et plus précisément la manière avec laquelle il concevait une séance d’entraînement. 

L’approche globale 

« Quand j’étais joueur, j’appréciais qu’il y ait de nouveaux contenus, cela me laissait en éveil. Il faut constamment intriguer les joueurs pour, au moins au niveau cognitif, une présence assez importante et un niveau de réflexion poussé. J’aime beaucoup les joueurs qui réfléchissent et qui prennent des décisions efficaces sur le terrain. Avec des séances ludiques et variées, on peut leur offrir cette capacité d’adaptation. Parfois, la variété trop importante ne facilite pas l’apprentissage, c’est une critique que l’on peut émettre. En tout cas, rarement dans une saison, les joueurs auront deux séances identiques. »

La préparation des séances

« Je prépare les séances en fonction de ce qu’il s’est passé dans la semaine précédente et de ce qu’il s’est passé dans le dernier match. Je donne une trame générale à mon staff, généralement le dimanche soir. Ensuite, je construis les contenus avec eux tout au long de la semaine. Je m’appuie beaucoup sur ce qu’on vient de faire et les problèmes évoqués auparavant. Je m’inspire de beaucoup de choses que j’ai pu lire, il y a aussi du contenu intéressant sur internet et je regarde beaucoup de matches de l’étranger et du top niveau. A partir d’une phase de jeu, on peut créer un exercice autour de ça. Il faut essayer de faire preuve de créativité. »

La réception de son travail

« Je pense que les joueurs apprécient ça. Quand ils viennent sur le terrain, ils ne savent pas exactement ce qu’ils vont faire. Maintenant, il faut un cadre pour pas que ça parte dans tous les sens, avec des principes que l’on veut transmettre. Si c’est juste pour que ce soit sympa et ludique, on n’est pas dans la bonne démarche. Généralement, on ne dépasse pas 1h45 de travail. On essaie de garder une longueur pas trop importante pour qu’il y ait une attention au niveau mental très importante. Il y a beaucoup de ballons dans les séances, même si ça peut être du travail physique. Après, je ne fais pas beaucoup de choses différentes par rapport aux autres entraîneurs en France ou dans le monde. »

Source : RMC Sport

A lire aussi : 

Luka Elsner (Amiens SC) : « Comprendre pourquoi nous sommes 19e »

Amiens SC : Un mercato de tous les dangers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *