Amiens SC : Les flops du premier tiers de saison

Avec seize points au compteur en treize journées et une quinzième place au classement de Ligue 1, l’Amiens SC est plus que jamais dans les clous pour obtenir un nouveau maintien. Ainsi, la rédaction du 11 Amiénois profite de cette trêve internationale pour passer en revue les déceptions de ce premier tiers de la saison.

Des recrues qui se font encore attendre

Si le mercato estival de l’Amiens SC s’avère plutôt concluant, avec les transferts définitifs réussis d’Eddy Gnahoré, Alexis Blin et Serhou Guirassy, ou bien encore le renfort de choix en la personne d’Aurélien Chedjou, certaines recrues n’ont pas encore eu le rendement escompté. En progrès sur les dernières sorties, Gaël Kakuta prend progressivement l’influence escomptée sur le jeu de son équipe. A contrario, Chadrac Akolo et Fousseni Diabaté, arrivés en Picardie pour booster les couloirs, peinent à s’imposer à l’issue du premier trimestre de compétition. S’ils disposent de circonstances atténuantes (blessures, préparation tronquée, temps de jeu limité), les deux hommes sont attendus au tournant d’ici la trêve internationale alors que le poste d’ailier droit est encore en discussion au regard des prestations insipides livrées par Juan Otero.

Une défense plus friable

Le constat est sans appel : Amiens prend beaucoup trop de buts depuis le début de saison. Avec vingt buts encaissés en treize matches, les Samariens possèdent la troisième plus mauvaise défense du championnat, loin de l’hermétisme dont il avait fait montre lors de sa première saison dans l’élite (4ème avec seulement 42 buts encaissés). Si ce chiffre est à mettre en perspective avec un réel désir de produire du jeu, impliquant une prise de risque certaine, Amiens devra clairement hausser le ton dans ce domaine sous peine de voir sa situation au classement se détériorer au fil de la saison.

Amiens trop souvent repris au score

A Rennes encore, Amiens a été rapidement repris après avoir ouvert le score. Trop souvent dans l’incapacité de tenir un résultat, les Amiénois font partie des équipes qui ont lâché le plus de points dans ce genre de situation. Surtout, les buts encaissés interviennent souvent dans les fins de période (Nice, Nantes, Saint-Etienne…). Une faille qui peut s’expliquer par une baisse de régime mentale ou physique. Quoi qu’il en soit, Amiens est souvent pris par la dynamique de match, se montrant incapable de poser le pied sur le ballon pour tenter de traverser ses temps faibles sans que Régis Gurtner n’ait besoin d’aller chercher le ballon au fond de ses filets. Un véritable axe de progression.

Une faible marge de manœuvre au classement

Si Amiens a fait la meilleur entame de son histoire en Ligue 1 avec seize points en treize rencontres, soit une seule unité de plus par rapport à la saison 2017/2018, la situation demeure tout sauf enthousiasmante au classement. Avec quatre points d’avance sur la zone rouge, les Amiénois ne sont pas parvenus à faire le trou avec les autres candidats au maintien, malgré leur série de cinq matches sans défaite. La faute à un championnat hyper homogène, où Dijon prend par exemple des points contre Paris, Marseille et Lyon. Et si une victoire peut propulser les hommes de Luka Elsner dans la première partie de tableau, une défaite contre Strasbourg, au retour de la trêve internationale, agiterait à nouveau le spectre de la zone rouge. Aussi belle soit-elle, la cuvée 2019/2020 devra donc prendre de gros points assez rapidement, sous peine de peut-être bien passer l’hiver au frais.

La Rédaction

A lire aussi : 

Amiens SC : Les tops du premier tiers de saison

Amiens SC : Chedjou et Mendoza au sommet

Un commentaire

Commenter
  1. Aucun commentaire sur calabresi !!! Il a pourtant été très faible sur ces premiers matchs et faibles sur les suivants. Même si ces efforts sont à noter. Son manque de vitesse ne peut pas être compensée par une belle agressivité. Il doit probablement être meilleur dans l’axe indéniablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *