Amiens SC : Les flops de la première partie de saison 2021/2022 (1/2)

Amiens SC Toulouse Diakhaby
©MaxPPP

Quinzième à mi-parcours, l’Amiens SC a mis un temps fou à lancer sa saison, réalisant même la pire entame de toute son histoire en Ligue 2. La rédaction du 11 Amiénois profite de cette trêve hivernale pour passer en revue les déceptions de la première partie de saison. Première partie.

Adama Diakhaby est porté disparu

Auteur d’une préparation estivale tonitruante, avec quatre buts au compteur, Adama Diakhaby était clairement l’une des plus grosses promesses au moment d’aborder cette saison 2021/2022. Après avoir montré de bonnes choses avec intermittences sur le dernier trimestre l’an passé, l’ancien Monégasque devait venir le leader d’attaque de l’Amiens SC. Il n’en a finalement rien n’été. Avec aucune passe décisive ni but à son actif à la mi-saison, l’ailier de 25 ans a déçu dans les grandes largeurs. Avec seulement quatre titularisations, dont trois sur les toutes premières journées de championnat, le natif d’Ajaccio a vite perdu la confiance de son entraîneur, qui a même poussé pour le recrutement de Kader Bamba et Matthieu Dossevi dans les dernières heures du mercato d’été. Tout sauf un hasard. En dehors de l’équipe sur les deux dernières rencontres, Adama Diakhaby n’a pas pris part à la moindre victoire amiénoise en championnat cette saison. Parmi les plus gros salaires du club, sa situation personnelle s’avère également difficile avec un club qui souhaite lui trouver, en vain, une porte de sortie depuis de longues semaines.

QRM, une défaite humiliante

Au coeur d’une entame de saison infamante, l’Amiens SC a touché le fond lors de la réception de QRM (1-3), le 7 août dernier. Face à un promu décomplexé, la défense amiénoise prenait l’eau de toutes parts avec un tandem Monzango-Lomotey en perdition face à la puissance et la vitesse de Duckens Nazon, qui inscrit ce jour-là la moitié de ses buts depuis le début de saison avec un triplé traumatisant pour tout un stade. Le tout avec une supériorité numérique pendant la quasi-intégralité de la seconde période. En vain pour une équipe d’Amiens totalement hors sujet et particulièrement inquiétante à ce stade de la journée. Lanterne rouge après cette troisième défaite en autant de sorties, le prétendant au top 5 a alors énormément de pain sur la planche pour espérer relever la tête et ne pas vivre une saison galère.

Une série noire au cœur de l’automne

Du 14 août au 23 octobre, l’Amiens SC est resté sur huit matches consécutifs sans parvenir à l’emporter. Pire encore, l’ancien pensionnaire de Ligue 1 n’a gagné qu’un seul de ses douze premiers matches, réalisant alors son plus mauvais début de saison en Ligue 2 de son histoire. La faute à une incapacité à exister offensivement avec seulement six buts marqués sur la période, dont trois sur le seul match à Nîmes. Ainsi, la formation samarienne est restée muette à cinq reprises sur cet enchaînement de huit rencontres sans succès. Une série noire qui a fort logiquement plongé Amiens dans la zone rouge jusqu’à ce précieux succès contre Valenciennes (3-0), le 23 octobre. Point départ d’une série plus positive pour l’Amiens SC.

Romain PECHON avec Benjamin HERMEL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.