Amiens SC : L’énigme Adama Diakhaby

Amiens SC Diakhaby

Un an et demi après une arrivée ayant suscité pas mal d’espoirs, Adama Diakhaby va quitter l’Amiens SC par la petite porte à l’issue d’une saison quasi blanche. Pourtant, l’ancien attaquant de l’AS Monaco et de Rennes semblait prédestiné à jouer un rôle majeur cette saison. Décryptage.

Une préparation en trompe l’œil…

De meilleur buteur de la préparation estivale (4 buts) à élément mis de côté avant même la mi-saison, Adama Diakhaby a eu une trajectoire complètement inattendue alors qu’il se disait « prêt à porter l’attaque » de l’Amiens SC cette saison. « C’est un gros joueur, un garçon qui a beaucoup de qualités mais qui manque cruellement d’efficacité, assène Philippe Hinschberger. Même s’il a fait des clubs comme Monaco, Rennes ou bien encore l’Angleterre, ce qui n’est pas un hasard, il n’est pas habitué à marquer beaucoup de buts, à avoir des statistiques fantastiques. »

Muet pendant plus de trois ans avant son premier et unique but en compétition officielle avec l’Amiens SC, en avril 2021 pour son retour sur ses terres natales à Ajaccio, Adama Diakhaby n’a effectivement jamais fait mieux qu’une saison à quatre buts et c’était lors de sa toute première année à Rennes en 2016/2017. Depuis, il n’a fait trembler les filets qu’à quatre reprises en un peu plus de 100 matches disputés toutes compétitions confondues avec Monaco, Huddersfield, Nottingham Forest puis Amiens.

…face à la réalité de la compétition

Pourtant, c’est un Adama Diakhaby ambitieux et plein de confiance qui abordait la saison avec pour objectif « d’apporter le maximum à l’équipe offensivement et d’être efficace en termes de passes décisives et de buts. » Dix mois plus tard, son bilan personnel est pour le moins famélique avec ni but ni passe décisive à son actif et une disparition totale depuis le mois de novembre. « Il a fait partie des joueurs clés sur la préparation, mais il était aussi là quand on a perdu nos trois premiers matches, rappelle Philippe Hinschberger. Je suis tranquille avec Adama et il a manqué sa relance sur certains matches. »

Amiens SC Diakhaby

A commencer par le match de coupe de France à Cambrai, où il passa totalement à côté de son sujet jusqu’à sa sortie peu après l’heure de jeu. Ou bien encore une semaine plus tôt au Havre, « où il aurait pu faire quelque chose sur le dernier ballon« , préférant tenter sa chance dans un angle fermé plutôt de décaler un partenaire en meilleure position. Conséquence directe, Adama Diakhaby n’a plus disputé la moindre minute sous le maillot de l’Amiens SC depuis ce mois de novembre particulièrement laborieux.

Un avenir loin de l’Amiens SC

« On a aussi changé d’organisation ensuite pour passer à trois derrière et à partir de là, il n’y a pas beaucoup de place pour Adama, précise son entraîneur. Devant oui mais il y avait les deux grands (ndlr : Aliou Badji et Tolu Arokodare) aussi. Notre système (ndlr : 3412) était fait pour jouer avec eux devant, ils ont été plutôt bons, on a cartonné à un moment donné et c’était difficile pour Adama de se greffer derrière. » Résultat des courses, l’Amiens SC a disputé la majeure partie de sa saison sans le meilleur de sa préparation estivale, sans l’un de ses plus gros salaires.

Son contrat arrivant à échéance en juin prochain et après avoir été tout proche d’un départ au mois de septembre puis en janvier dernier, il est d’ores et déjà acquis qu’Adama Diakhaby ne sera pas conservé par l’Amiens SC. Le tout pour un passage qui ne restera pas dans les annales mais qui reflètera finalement assez bien la carrière d’un joueur au potentiel indéniable mais aux performances insuffisantes depuis plusieurs saisons. A Amiens comme ailleurs.

Romain PECHON

Un commentaire

Commenter
  1. Adama c’est surtout l’un des joueurs les plus surcoté de ces 10 dernières années, Monaco est le 1er club à se faire abuser en se faisant braquer 10M€ sur de simples promesses entrevues à Rennes, et puis Huddersfield, Nottingham et enfin nous tomberont dans le même piège. Alors certes on aura pas perdu une grosse indemnité de transfert, mais en faisant de lui le plus gros salaire on s’est privé de 2 vrais bons joueurs de L2 pendant 18 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.