Amiens SC : Leautey ferait presque oublier les autres

Amiens SC LEAUTEY
Loic Baratoux/FEP/Icon Sport

Septième de Ligue 2 à la trêve, l’Amiens SC reste en embuscade dans la course à la montée après avoir réalisé une première partie de saison sur courant alternatif. Le tout en raison de performances individuelles assez décousues en fonction des lignes. Le 11 Amiénois continue son bilan individuel par les couloirs.

Antoine Leautey, la droite forte

Ailier de formation reconverti depuis peu en tant que piston, l’ancien Niortais est rapidement devenu la pièce maîtresse de sa nouvelle équipe et le point d’ancrage des offensives amiénoises. Si son bilan statistique reste encore maigre (2 buts), son influence reste indiscutable. A l’issue des quinze premières journées de championnat, Antoine Leautey fait très clairement figure de bonne pioche et peut très certainement être considéré comme la meilleure des recrues estivales de l’Amiens SC. Elu joueur du match à trois reprises, il apparaît également sur le podium de notre baromètre aux côtés de Régis Gurtner et Iron Gomis.

Ses statistiques

En championnat : 15 matches (15 titularisations), 2 buts, 2 cartons jaunes

Sebastian Ring, le trop discret gaucher

Décidément, l’Amiens SC peine à recruter un bon latéral gauche depuis quelques années. Après quatre mois de compétition, Sebastian Ring semble avoir le profil idoine pour s’ajouter à la longue liste des échecs à ce poste aux côtés de Racine Coly, Adam Lewis, Haitam Aleesami ou plus récemment encore Harouna Sy. Recruté pour être le numéro 1 au poste, Sebastian Ring a rapidement été doublé par un Mattheo Xantippe qui n’a pourtant pas crevé l’écran sur cette première partie de saison. A tel point que le board amiénois envisage très sérieusement le recrutement d’un nouveau latéral gauche lors du prochain mercato d’hiver. Encore une fois…

Ses statistiques

En championnat : 11 matches (5 titularisations), 1 jaune

En coupe : 2 matches (0 titularisation)

Mattheo Xantippe, une timide confirmation

Cette deuxième saison en Ligue 2 sonnait comme l’épreuve de la confirmation pour Mattheo Xantippe. Après avoir obtenu avec les dents son premier contrat professionnel, l’arrière gauche est reparti pour une deuxième année sans avoir l’assurance d’être titulaire. Finalement, c’est bien lui qui a débuté les deux tiers des matches à l’issue des quatre premiers mois de compétition. Pour autant, l’ancien pensionnaire du centre de formation n’a pas vraiment donné le sentiment de poursuivre une forme de progression linéaire. Au delà de souffrir la comparaison avec Antoine Leautey, un piston bien plus offensif, Mattheo Xantippe n’a pas retrouvé le peps qui était le sien sur la fin de saison dernière. Sans doute une simple « crise de croissance » pour un joueur encore en apprentissage du monde professionnel. Pour confirmer cette thèse, il faudra néanmoins en montrer un peu plus en deuxième partie de saison.

Ses statistiques

En championnat : 15 matches (9 titularisations), 2 jaunes

En coupe : 2 matches (2 titularisations), 1 but

Owen Gene, une simple comète ?

On pourrait presque dire qu’Owen Gene a disparu aussi subitement qu’il était apparu brusquement la saison dernière. S’il avait poussé sur le banc puis vers la sortie un Mickaël Alphonse en rupture avec son entraîneur et sa direction sportive il y a douze mois de cela, le natif de Nanterre n’a pas su créer une quelconque concurrence avec le très performant Antoine Leautey. S’il a disputé sept rencontres de Ligue 2, il ne compte même pas l’équivalent d’un match complet en temps de jeu cumulé (87 minutes).

Amiens SC Gene
Loic Baratoux/Icon Sport

C’est donc à l’échelon inférieur, en équipe réserve, qu’Owen Gene a gardé le rythme afin de se rappeler au bon souvenir de son entraîneur en coupe de France. Sobre et efficace face à Chambly et au Lamentin, il n’en reste pas moins le 18e voire le 19e homme d’un groupe bien plus compétitif cette saison. Et alors qu’un repositionnement au milieu de terrain était prévu, c’est bien en tant que piston droit qu’il fut utilisé, avec parcimonie donc. Un signe supplémentaire que l’horizon est actuellement bouché un peu partout pour lui.

Ses statistiques

En championnat : 7 matches (0 titularisation)

En coupe : 2 matches (2 titularisations)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *