Amiens SC : Le mercato du 11 Amiénois

Comme à chaque mercato, le 11 Amiénois vous propose de découvrir une liste (non-exhaustive) de joueurs qui pourraient renforcer l’effectif de l’Amiens SC en vue de la nouvelle saison. Bien sûr, ce n’est que le ressenti de deux rédacteurs mais vous pouvez vous aussi proposer vos recrues idéales en commentaire.

Kévin Konrad : Entre expérience et promesses

Mon mercato idéal dépendra grandement du nouveau coach. Mais, comme l’a précisé Bernard Joannin, l’ADN de l’Amiens SC devra être conservé. Il faudra donc rechercher des joueurs capables de se fondre dans le moule. De plus, les arrivées dépendront des départs possibles, les joueurs étant tous (ou presque) sous contrat. Je vais donc compter sur les départs de Gouano, Dibassy, Adénon, El Hajjam, Monconduit (s’il souhaite connaître autre chose), Mendoza, Konate voire Krafth et Guirassy (avec des plus-values).

Dans les buts, en cas de départ de Régis Gurtner, échaudé après le départ d’Olivier Lagarde, plusieurs gardiens pourraient être intéressants. Si mon favori eut été Gauthier Larsonneur (mais qui, montant avec Brest, découvrira en Bretagne la Ligue 1 Conforama), deux autres gardiens trouvent grâce à mes yeux : Paul Bernardoni (que Bordeaux ne compte pas mettre en gardien numéro un) et Marc-Aurèle Caillard. Le premier, international espoir, a une certaine valeur marchande mais, en France, peu de postes sont à pourvoir. Il pourrait être prêté avec ou sans option d’achat. Pour le second, au-delà de son match à la Licorne lors duquel il a repoussé les assauts amiénois, il a un potentiel avec son grand gabarit qui a largement sa place en Ligue 1 Conforama. De plus, il parait avoir une côte moindre et serait ainsi plus abordable.

Amiens SC : Régis Gurtner sur le départ ?

Une défense expérimentée… ou pas

En défense, je pars du principe qu’il faut recruter au moins un joueur par poste. Pour le poste de latéral droit, Emil Krafth va rester. En tout cas, Amiens a levé l’option d’achat. Cependant, il se murmure qu’il pourrait tout de même partir. Il faudrait donc un titulaire et une doublure capable de faire le travail. Pour le titulaire, un joueur cherchant à se relancer ferait l’affaire. Et le profil de Sébastien Corchia pourrait parfaitement convenir. Mais son salaire (actuellement autour de 160 k€) et la perspective de jouer le maintien pourraient le rebuter. Le jeune Sofiane Alakouch de Nîmes parait avoir les armes pour imposer une vraie concurrence. Jordan Ikoko peut aussi être un candidat crédible. De l’autre côté, et Morgan ne me contredira pas, le jeune (21 ans) Romain Perraud, prêté cette saison au Paris FC par Nice, ne sera pas utilisé par le club sudiste. Ainsi, il pourrait vite être un titulaire indiscutable. Sauf si Erik Pieters décidait finalement de prolonger l’aventure. Mais il y aurait aussi le latéral Dijonnais, Oussama Haddadi qui possède un bon profil pour la Ligue 1 Conforama.

Dans l’axe, j’irais personnellement chercher un défenseur en Ligue 2. Que ce soit Denys Bain (Le Havre) ou Mehdi Tahrat, la seconde division regorge de joueurs forts défensivement. Cependant, des joueurs comme Papy Djilobodji, Cédric Yambéré, Bruno Ecuele Manga et, pourquoi pas, Thomas Vermaelen, sont tous en fin de contrat. Malgré tout, les Dijonnais pourraient prolonger. Tandis que l’international belge serait difficile à convaincre.

Un milieu plus technique

Au milieu, uniquement en cas de départ d’un des quatre joueurs actuels, il pourrait être intéressant de regarder vers les clubs qui descendent. Lucas Deaux (Guingamp) a l’avantage d’être lui aussi en fin de contrat, mais son collegue Phiri est aussi doté d’un fort potentiel. Rémi Walter, dans un profil plus relayeur que défensif, serait une solution viable.

Du côté des milieux offensifs, on espère tous le retour de Gaël Kakuta une fois encore. Mais d’autres joueurs pourraient être intéressants. Ludovic Blas, Naïm Sliti, Zinédine Ferhat. Autant de joueurs qui apporteraient une touche technique dans le jeu de transition. Il y a aussi Fayçal Fajr, mais ce dernier semble un peu difficile à envisager dans une équipe ne lui laissant que peu de liberté dans le jeu. La situation pourrait être difficile à gérer.

Sur les ailes, Jean-Ricner Bellegarde (Lens) pourrait apporter sa vitesse. Jonathan Biabiany (Parme) est quant à lui en fin de contrat et pourrait découvrir le championnat français. Quant au côté gauche, Jimmy Durmaz, non retenu par Toulouse et en fin de contrat, pourrait garnir la connexion suédoise de l’ASC. Marcus Coco serait également un pari réalisable. Un autre profil, moins connu, pourrait être un bon pari : Sandro Semedo

Une attaque au profil différent

Enfin, en pointe, Moussa Konaté et Serhou Guirassy seront courtisés. En cas de départ, il serait intéressant de miser sur Wesley Saïd qui a déjà eu un rendez-vous raté avec le club. En Ligue 2, Pierre-Yves Hamel est très intéressant mais aura de nombreux prétendants. Il y a également le duo de Nîmes (Rachid Alioui et Umut Bozok) qui n’a pas été souvent aligné cette saison. Le premier est d’ailleurs en fin de contrat. Enfin, en complément, Dylan Saint-Louis (Paris FC) pourrait être un pari sur l’avenir. Enfin, Harlem Gnohéré, 15 buts avec le Steaua Bucarest, pourrait vite s’adapter.

Morgan Gressier : Partir sur un nouveau cycle

Cette saison a été un peu plus difficile d’un point de vue sportif. L’Amiens SC doit se renouveler et je préconise une nouvelle vague de départs importante. Le but est d’être plus compétitif tout en prenant en compte la réalité économique et sportive amiénoise.

  • Sont conservés : Régis Gurtner, Matthieu Dreyer, Jordan Lefort, Erik Pieters, Emil Krafth, Alexis Blin, Thomas Monconduit, Mathieu Bodmer, Bongani Zungu, Juan Otero, Quentin Cornette, Saman Ghoddos, Serhou Guirassy et Cheick Timité
  • Ne sont pas conservés : Banaziak (fin de contrat), Prince Gouano (5M€), Bakaye Dibassy (2M€), Khaled Adenon, Oualid El Hajjam, Eddy Gnahoré (4M€), Steven Mendoza (4M€), Moussa Konaté (12M€), Rafal Kurzawa (1M€)
  • Joueurs prêtés conservés : Sanasi Sy, Mahdi Talal et Jack Lahne

En prenant en compte ces départs, la levée des options d’achat, le pourcentage sur le transfert de Tanguy Ndombélé, Amiens pourrait compter une enveloppe mercato d’environ trente millions d’euros. De quoi bien recruter mais sur plusieurs postes.

Au poste de gardien

Hormis la fin de contrat de Gauthier Banaziak, je ne touche pas à l’équipe des gardiens. Anthonin Gauducheau peut prendre la place de troisième gardien. Matthieu Dreyer fait très bien l’affaire en coupes. Quant à Régis Gurtner, je ne vois pas l’intérêt de ne plus l’avoir dans les cages amiénoises. Cependant, si le gardien numéro un avait des envies d’ailleurs, Paul Nardi (Cercle Bruxelles, prêté par Monaco), Jean Butez (Mouscron) ou Maxence Prévot (Sochaux) sont des alternatives crédibles pour le poste.

En défense

En faisant l’effort de conserver Erik Pieters, on évite ainsi de recruter sur le côté gauche. Cependant, il manque quatre joueurs à cette défense. Dans l’axe, Nelson Monte (23 ans) de Rio Ave est libre, il a une très bonne capacité de relance et peut remplacer Prince Gouano. Ensuite, j’irais chercher en Ligue 2, à Clermont, Julien Laporte. Cette saison, il a dégagé une grande sérénité dans la défense auvergnate. Il pourrait partir pour environ un million d’euros. Enfin, pour la troisième recrue dans l’axe, je me tournerais vers un jeune joueur prometteur en Europe. Ce profil correspondrait à Gonçalo Cardoso (18 ans), international espoir portugais de Boavista avec une valeur de 3 millions d’euros ou Svetozar Markovic, international espoir serbe du Partizan avec une valeur identique.

A droite, je compte sur la persuasion de nos dirigeants avec Emil Krafth pour le conserver avec un projet sportif plus ambitieux. Dans le cas inverse, Sébastien Corchia a le profil pour se relancer à Amiens. Mehdi Zeffane, libre, est à considérer même s’il privilégierait une expérience à l’étranger ou une prolongation à Rennes. Patrick Burner de Nice est lui aussi libre. Sinon, Mert Müldür (Rapid Vienne), bien que jeune, représente une belle promesse à droite de la défense et a connu quelques joutes européennes cette saison.

OFFICIEL : Emil Krafth est Amiénois mais…

Au milieu de terrain

Avec Thomas Monconduit, Alexis Blin et Bongani Zungu, je ne recruterai qu’un seul milieu central. En effet, son irrégularité m’empêche de conserver Eddy Gnahoré et je tenterai de faire une plus-value le concernant. Du côté du FC Sion, Bastien Toma pourrait grandir aux côtés des trois autres milieux pour une indemnité de transfert de 2,5 millions d’euros. Sinon, Ludovic Blas a un profil prêt pour la Ligue 1 qui amènerait encore plus de concurrence dans ce secteur.

Si jamais Thomas Monconduit venait à partir, premièrement, ce serait un déchirement (donc on va éviter), deuxièmement, je tenterai un gros coup avec de l’expérience. En effet, Nuri Sahin, ancien de Dortmund, actuellement au Werder Brême, pourrait apporter son expérience au milieu amiénois. Sinon, à Valenciennes, Julien Masson ou Gaëtan Arib, plus jeune, montrent de belles choses.

En attaque

Comment ne pas citer Gaël Kakuta ? Le Lillois qui appartient au Rayo Vallecano, relégué, était l’homme fort de la première saison de l’Amiens SC en Ligue 1. Son retour, décalé de quelques mois, pourrait promettre de belles choses avec l’attaque amiénoise. Au même poste, Zinedine Ferhat a l’avantage d’être libre. Un peu plus exotique, Hany Mukhtar fait d’excellentes prestations avec Brondby (Danemark).

Sur l’aile droite, il faut mettre le paquet sur Andreas Skov Olsen. Comme Saman Ghoddos la saison dernière, il est celui pour lequel je milite le plus lors de ce mercato. Sous contrat avec Nordsjaelland jusqu’en 2020, l’espoir danois de 19 ans a inscrit 26 buts en 44 matches. Il serait la recrue la plus onéreuse de mon mercato avec une indemnité de 5-6 millions d’euros mais j’y crois fortement.

En attaque, Rachid Alioui arrive en fin de contrat avec Nîmes. C’est l’attaquant élégant qui pourra remplacer Moussa Konaté qui peut partir avec le sens du devoir accompli. Sinon, je me tournerai volontiers vers Florian Ayé (Clermont) ou Pierre-Yves Hamel (Lorient), auteurs d’excellentes saisons en Ligue 2. Afin d’étoffer cet effectif en attaque, un troisième avant-centre n’est pas de refus. Alexander Isak (19 ans), prêté aux Pays-Bas par Dortmund, a réalisé une excellente deuxième partie de saison (13 buts en 16 matches) et ne ferait pas encore partie des plans de Lucien Favre, il faut se positionner sur son profil et se le faire prêter.

11 Commentaires

Commenter
  1. Haddadi a déjà signé en Arabie Saoudite, avant même le match de barrage contre Lens. C’est la raison pour laquelle kombouare l’avait un peu puni en le mettant sur le banc à l’aller. Il estimait qu’il aurait pu attendre avant de l’annoncer pour éviter que l’on pense qu’il ne souciait pas du maintien de club.

  2. Robert Skov du F.C Copenhagen, 23 ans et 30 buts cette année, c’est celui-la de Skov dont il faut mettre le paquet. Mais,bon..faut pas rëver😔

    • Ce Skov là est malheureusement inatteignable pour Amiens. On parle d’un transfert de plus de 10 millions d’euros et des clubs comme Tottenham sont intéressés. C’est injouable pour nous 😉

  3. Trouvons tout d’abord un entraîneur avant de tirer des plans sur la comète…
    Après cette chose faite, le mercato pourra démarrer… Mais un entraîneur, vite ! Avant qu’il n’y ait plus de joueurs intéressants sur le marché…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *