Amiens SC : Hiérarchie bousculée dans le secteur offensif ?

Lahne Amiens SC
FEP/Panoramic/Imago

Si productive durant la préparation estivale, avec pas moins de dix buts inscrits en quatre rencontres, l’animation offensive de l’Amiens SC s’est sérieusement grippée une fois le championnat démarré. La faute à des individualités défaillantes et des absences de dernière minute. Finalement, c’est avec un trio complètement renouvelé que le club picard a signé sa première victoire de la saison, samedi dernier à Guingamp. De quoi chambouler les plans de Philippe Hinschberger ? 

Des titulaires qui déçoivent…

Ecarté du groupe pour la réception de QRM, Jayson Papeau est pourtant celui qui a fait basculer la rencontre contre Guingamp une semaine plus tard, ouvrant le score en toute fin de première période. Passé d’un extrême à l’autre, le milieu de terrain offensif de 25 ans n’aurait jamais débuté cette rencontre sans les blessures de Chadrac Akolo et Adama Diakhaby. Auteur de quatre buts durant la préparation estivale, l’ancien joueur de Monaco est jusqu’ici reste muet, souvent trop isolé au coeur d’un collectif en manque de liant. Quant à l’international congolais, il s’est éteint depuis la mi-temps du premier match contre Auxerre, un peu à l’image de son équipe.

Adama Diakhaby (Amiens SC) : « Je suis prêt à porter l’attaque ! »

Le problème est que Philippe Hinschberger plaçait de gros espoirs en Chadrac Akolo et Adama Diakhaby. « Aujourd’hui, ce sont les deux garçons qui se détachent à mes yeux, confiait-il durant la préparation. Ils ne sont pas là pour longer la ligne. Je veux qu’ils rentrent intérieur et qu’ils libèrent les côtés pour nos latéraux. Il faut qu’ils viennent fouiner à l’intérieur, jouer derrière notre attaquant. Ils sont là pour venir jouer dans la zone un peu molle entre la défense et le milieu, une zone où personne ne sait vraiment qui doit défendre. C’est très positif, après la vérité est dans leur tête. » La vérité fut surtout celle du terrain, avec certes trois buts inscrits en autant de rencontres mais surtout des difficultés constantes pour mettre en danger l’adversaire.

…Des remplaçants qui saisissent leur chance 

Un manque de tranchant offensif incarné par Toluwarase Arokodare, qui à l’exception d’un penalty obtenu et transformé à Ajaccio n’a clairement pas impressionné depuis le début de la saison de Ligue 2. Touché à une cheville et finalement ménagé contre Guingamp, c’est donc depuis le banc de touche que le Nigérian a assisté au premier but de la saison de Jack Lahne. « Il a fait exactement ce que j’attendais de lui, commentait Philippe Hinschberger après la rencontre en Bretagne. Il fallait prendre les espaces, attaquer la profondeur. De toute manière, quand on joue avec Jack Lahne, ce n’est pas pour lui mettre le ballon sur la tête. Il est resté dans ce qu’on lui demandait, à savoir être à la limite du hors-jeu quand on a le ballon et nous proposer de la profondeur. »

Amiens SC : Emmanuel Lomotey, défenseur ou milieu ?

Dans l’ombre des buteurs, Jayson Papeau et Jack Lahne, Amadou Ciss a également « fait son match« , lui qui « était chargé de dévier les ballons de la tête » et qui a aussi délivré une passe décisive sans oublier de faire les efforts défensifs dans son couloir. « On n’a pas vu de feignant dans l’équipe. On a vu des gens qui travaillent les uns pour les autres, c’est très appréciable, notait le coach de l’ASC. Comme par hasard, on a le résultat au bout. » Un message lancé aux habituels titulaires, parfois moins prompt à faire les courses sans ballon ? « Non, je n’ai pas de message à envoyer, répond Philippe Hinschberger. Je les envoie quand j’ai besoin de le faire. » Même si Adama Diakhaby devrait de nouveau manquer à l’appel contre Sochaux, il sera intéressant de scruter la feuille de match pour voir si Philippe Hinschberger envoie ou non un message à certains de ses joueurs.

Romain PECHON

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires