Amiens SC : Haitam Aleesami, le double d’Erik Pieters ?

Première recrue d’expérience du mercato estival de l’Amiens SC, Haitam Aleesami est appelé à prendre la succession d’Erik Pieters dans le couloir gauche de la défense picarde. Afin de dresser le portrait de cet international norvégien de 27 ans, nous avons échangé avec Gui de Nordisk Norvège, le média spécialisé sur le suivi du championnat et des joueurs norvégiens. Découverte. 

Une ascension constante 

Ancien partenaire d’Eddy Gnahoré à Palerme, avec qui il partage le même agent, Haitam Aleesami s’est engagé pour trois saisons avec l’Amiens SC, lundi dernier. Une aubaine selon Gui, notre confrère de Nordisk Norvège : « La faillite de Palerme a été une chance pour Amiens. C’est un joueur qui se plaisait bien en Italie, je pense sincèrement qu’il y serait resté sans cet événement. » Formé à Skeid, dans la banlieue d’Oslo, le latéral gauche de 27 ans fait partie de l’importante communauté marocaine présente en Norvège et incarnée par d’autres internationaux tels que El Younoussi Moi et Tarik El Abdellaoui.

Et si c’est en Italie que Haitam Aleesami s’est fait un nom, en devenant titulaire indiscutable pendant trois saisons à Palerme, dans un premier temps en Série A puis en Série B, le norvégo-marocain a d’abord fait parler de lui dans les championnats nordiques. « Il est transféré à 21 ans à Fredrikstad (Norvège) où il joue la deuxième partie de saison avant que le club ne soit relégué, précise notre confrère de Nordisk Norvège. Ensuite, il effectuera deux grosses années en deuxième division norvégienne avant de partir jouer une saison et demie à Göteborg, en première division suédoise. » Dans le même temps, il honore sa première sélection en équipe nationale contre Malte en octobre 2015.

Depuis, Haitam Aleesami est devenu le titulaire indiscutable au poste de latéral gauche, malgré la concurrence du jeune et prometteur Birger Meling. Défenseur dans l’âme, le dernier renfort de l’Amiens SC est avant tout « un joueur plutôt rugueux et très physique« , selon Gui de Nordisk Norvège. « Même s’il peut dépanner en tant que milieu de gauche, il joue exclusivement en tant qu’arrière gauche. C’est un joueur physique, même s’il est finalement assez rapide, qui prend quatre à cinq cartons jaunes par an sans jamais franchir la ligne en se faisant expulser. Sa principale limite reste son apport offensif, il marque très peu, un but par an de moyenne, et ne délivre que quelques passes décisives, trois à quatre par saison. » 

Un profil qui ne semble finalement pas si éloigné de celui d’Erik Pieters qui, s’il n’a pas passé énormément de temps en Picardie, aura marqué à coup sûr les esprits. Souhaitons à Haitam Aleesami de faire aussi bien voire même encore mieux que son charismatique prédécesseur.

R.P.

Un commentaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *