Amiens SC : « Formose Mendy est surveillé », prévient Philippe Hinschberger

Mendy Amiens SC

Encore à l’arrêt, aussi bien dans le sens des arrivées que des départs, le mercato d’hiver de l’Amiens SC devrait comme de coutume s’activer dans les derniers jours. Et si certains départs sont souhaités pour des joueurs en manque de temps jeu, certains titulaires pourraient également quitter le club d’ici le mois de février. A commencer par Formose Mendy, suivi par de nombreuses formations anglaises. 

Philippe Hinschberger, avez-vous la certitude de conserver tous vos titulaires à l’issue de ce mercato d’hiver ?

Ca va faire comme au mois d’août, le mercato va commencer le 31 janvier pour se finir le 31 janvier. C’est un peu partout comme ça. Ca va commencer à envoyer à partir de la semaine prochaine. Je n’ai pas vu beaucoup de mouvements à part Angers qui a prêté quelques joueurs. On a des garçons qui ont été listés, ont été prévenus qu’ils seraient libérés s’ils trouvaient un projet intéressant pour eux, mais il faut que les planètes s’alignent. Il faut que le projet soit viable pour notre club, que ça intéresse le joueur, qu’il ait envie de partir. On ne peut pas empêcher des gens de vouloir rester et tenter leur chance sur les quatre derniers mois de la saison. Je pense que l’objectif est d’être clair avec tout le monde.

Craignez-vous de perdre un joueur à fort potentiel comme Formose Mendy, qui est sollicité ?

On a aussi quelques bons joueurs qui peuvent être sollicités et assez durement et il peut y avoir un impact financier pour le club. Ce sera à la décision du président. Formose Mendy est surveillé mais il n’est pas le seul. Les jeunes joueurs à potentiel le sont, comme partout. Je ne souhaite pas de mauvaises nouvelles mais on sait que ça peut arriver.

Tout ceci est-il de nature à perturber votre effectif sur ce mois de janvier ?

Ca peut toujours jouer dans les têtes, même pour ceux qui disent qu’ils laissent jouer l’agent. Le mec est forcément au parfum, il veut savoir ce qu’il va se passer. On en parle une fois et basta. L’effectif sera ce qu’il sera au 1er février, tout le monde connaît ma position qui est de réduire l’effectif de quelques éléments même si on a des matches qui vont s’enchaîner et que si par bonheur on l’emporte à Nancy, on aura encore un match en semaine en février. C’est plutôt pas mal d’être bien occupé comme ça jusqu’à la mi-mai. Dans quatre mois, on sera en vacances, ça va passer très vite.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.