Amiens SC : Faut-il relancer Chadrac Akolo ?

Après des débuts encourageants sous le maillot de l’Amiens SC, Chadrac Akolo a un peu disparu de la circulation, la faute à une blessure récalcitrante mais aussi à la montée en puissance de Steven Mendoza. Quinze jours après la belle victoire contre Marseille, l’international congolais doit-il être relancé à Nîmes, samedi ? 

Il avait démarré sur les chapeaux de roues

Avec un but et une passe décisive pour ses deux premières apparitions sous le maillot de l’Amiens SC, Chadrac Akolo avait lancé sa saison sur les chapeaux de roues. Depuis, le milieu de terrain offensif prêté par Stuttgart a quelque peu perdu le fil. Poussif contre Nantes et Toulouse, il n’est apparu qu’à deux reprises ensuite, pour seulement 51 minutes de temps de jeu, lors du dernier mois de compétition. Freiné par des pépins musculaires, l’intéressé assurait se « sentir de mieux en mieux » après le nul à Angers (1-1), assurant pour autant « qu »il ne [fallait] pas brûler les étapes« .

Une place à prendre à droite ?

Même si Steven Mendoza semble avoir regagné sa place dans le couloir gauche de l’attaque, position principalement occupée par Chadrac Akolo en début de saison, le couloir droit reste sujet à discussion. Juan Otero, qui n’avait pas convaincu Luka Elsner lors des premières semaines d’entraînement, apporte une sécurité défensive non négligeable permettant de maintenir un certain équilibre collectif. Maintenant, le Colombien manque encore de précision dans la phase de finition. Toujours muet depuis le mois d’août, il pourrait bien subir le retour de blessure de Chadrac Akolo, buteur avec sa sélection au stade Crédit Agricole la Licorne, dimanche.

Votre avis compte

Après des débuts encourageants, souhaitez-vous revoir Chadrac Akolo dans le onze de départ contre Nîmes, samedi ?

A lire aussi :

L’Amiens SC sera amoindri à Nîmes

Amiens SC : Déjà une hiérarchie établie dans l’entrejeu ?

2 Commentaires

Commenter
  1. Otero jamais efficace mais il est vrai qu’il apporte de l’équilibre par son travail et volume défensif . Akolo c’est plus champagne mais si on se fait dominer dans l’entre jeu ses qualités se verront moins que ses défauts…

    Pour l’instant je toucherais pas aux Colombiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *