Amiens SC : Et si Badji et Mendy finissaient par rester ?

Amiens SC Badji
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Principaux candidats à un départ lors de ce mercato estival, Aliou Badji et Formose Mendy n’ont toujours pas quitté l’Amiens SC à un peu plus d’une semaine de la clôture du marché des transferts. Et alors que le club picard réalise un bon début de saison, la question de la pertinence d’un départ commence à se poser. Décryptage.

Formose Mendy n’a jamais exclu une deuxième saison

Titulaire depuis deux journées, après une entrée en jeu dès la mi-temps contre Annecy, Formose Mendy a très vite regagné sa place au sein de la défense à trois de l’Amiens SC. Pourtant, Abdourahmane Barry semblait prêt à prendre la suite dans la foulée d’une préparation estivale plutôt convaincante pour le joueur formé au PSG. A contrario, Formose Mendy n’avait pas pris part au moindre match amical en juillet, préservé pour éviter une blessure stoppant nette les négociations pour un hypothétique transfert.

Et alors qu’un accord semblait proche à la reprise du championnat, Formose Mendy est toujours là près d’un mois plus tard. Une situation que le principal intéressé vit plutôt bien, lui qui n’a jamais exclu la possibilité d’effectuer une deuxième saison en Picardie. Très aimé des supporters, il a également très rapidement développé un attachement au club qui lui a permis de percer chez les professionnels. Si la probabilité de le voir partir d’ici au 1er septembre 23 heures est toujours d’actualité, l’Amiens SC pourrait aussi pouvoir compter sur lui au moins jusqu’à la trêve hivernale.

Et pour cause, le jeune défenseur sénégalais ne compte pas partir pour partir mais pour un projet sportif où il dispose d’une assurance de temps de jeu en plus d’une belle revalorisation salariale. Or, aucune porte de sortie potentielle n’a jusqu’ici coché toutes les cases. De quoi entretenir l’espoir de voir l’Amiens SC conserver son meilleur défenseur quelques mois de plus, qui plus est avec la dynamique actuelle.

Aliou Badji, un vrai plan B après Auxerre ?

Amiens SC Badji
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Aliou Badji est au cœur du vrai feuilleton estival de l’Amiens SC. Partira, partira pas, l’attaquant sénégalais est passé par à peu près tous les sentiments depuis la mi-juin. Alors qu’il disposait d’un accord verbal pour ne plus rejouer avec le club picard cette saison, Aliou Badji s’est résolu à reprendre l’entraînement collectif sous les ordres de Philippe Hinschberger. Officiellement forfait pour cause de blessure au début de la campagne de matches amicaux, le meilleur buteur en titre du club picard (13 buts) participait finalement aux matches contre Louvain et Le Havre, avec deux buts à la clé.

Au même moment, Auxerre intensifiait les échanges avec Amiens pour le transfert de l’attaquant sénégalais, jusqu’à formuler une première offre jugée insuffisante pour le board picard. Un véritable point de rupture pour le joueur, s’estimant « trahi par la direction amiénoise« , « incapable de tenir ses promesses« . Refusant de prendre part à l’entraînement collectif, Aliou Badji restait à l’écart pendant une dizaine de jours, avant de réintégrer l’entraînement collectif quelques jours avant le déplacement à Sochaux. De quoi amener le club à communiquer un groupe artificiel de 19 joueurs au sein duquel Aliou Badji était intégré en dépit de son refus de faire le déplacement dans le Doubs.

Un véritable acte de défiance de la part du joueur, informé dans le même temps d’une ultime offensive d’Auxerre pour tenter de le recruter. En vain, l’Amiens SC campant sur ses positions et poussant le club bourguignon à activer son plan B en la personne de Mbaye Niang. Dans une impasse, Aliou Badji revenait sur sa décision de ne plus porter le maillot amiénois en acceptant de prendre part à la réception de Bastia, samedi dernier. Et alors qu’on pouvait craindre une implication en berne, le numéro 9 amiénois « s’est dépouillé » a eu « le bon comportement » et globalement eu le bon état d’esprit selon Philippe Hinschberger.

Dès lors, une grande réconciliation est-elle envisageable ? Conscient du poids de l’image, John Williams s’est empressé de prendre Aliou Badji dans ses bras peu après le coup de sifflet face à Bastia, le tout sans susciter de réelle connivence chez le joueur. Toujours déterminé à évoluer en Ligue 1 pour se donner une chance de disputer la coupe du Monde, Aliou Badji est également clairvoyant sur l’état du marché et ses chances de plus en plus restreintes de trouver un nouveau club en parfaite adéquation avec son projet personnel. A partir de là, il n’aura pas d’autre choix que de retourner au charbon avec l’Amiens SC.

Un commentaire

Commenter
  1. Si Badji veut aller en coupe du monde ,il a intérêt à performer et actuellement il n’y a qu’à Amiens qu’il peut le faire , dans un club de L1 il sera sur le banc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *