Amiens SC : Elsner ne compte pas démissionner

Cible d’une banderole du kop Tribune Nord Amiens, réclamant sa démission après une série de dix matches sans victoire en championnat, Luka Elsner ne compte pas rendre les armes, certain de pouvoir inverser une tendance actuellement négative pour l’Amiens SC. Entretien. 

Depuis samedi, avez-vous ruminé à propos de la banderole déployée à votre encontre ?

Les banderoles ne m’ont pas pollué. A partir du moment où, le soir du match, c’était terminé, l’objectif était de savoir comment avancer parce qu’il est important d’avancer dans la vie. Il est essentiel de faire preuve après certains échecs d’un enthousiasme important, de comprendre aussi ce qu’il s’est passé, pouvoir le digérer, mais derrière de trouver la force pour continuer. J’ai beaucoup de force et beaucoup de solidité par rapport à ces événements-là. Je me dois, par rapport aux garçons et au club, de dégager le maximum d’énergie et d’envie pour emmener ce groupe et réaliser un exploit. Ce n’est pas que ça me renforce, mais parfois, dans des événements négatifs, on peut puiser beaucoup d’énergie et de feu. Je suis quelqu’un qui fonctionne plutôt comme ça.

Même l’espace d’un instant, cette banderole vous a-t-elle fait cogiter à propos de votre avenir à la tête du club ?

Elle ne m’a pas fait cogiter parce que je sais la voie que je dois suivre. Je sais que le chemin que l’on a entrepris avec les joueurs est, je pense, le bon. A un moment donné, les choses tourneront dans notre sens, j’en suis persuadé. Aujourd’hui, l’état d’esprit des garçons est présent. Dans cette voie-là, nous arriverons à tourner la situation en notre faveur. Des doutes, on en a tous, des moments difficiles, on en a tous, moi aussi, mais par contre, quand la question se pose, la réponse est très claire : j’ai beaucoup de force pour continuer.

Comment réagissez-vous aux propos de votre vice-président qui vous renouvelle sa confiance tout en affirmant que celle-ci n’est pas inépuisable ? 

Je n’ai pas besoin de réagir plus que ça. Aujourd’hui, c’est moi qui vous parle, et dans mes relations quotidiennes avec tout le monde, je n’ai pas de doute. Ni sur moi, ni sur ma relation avec les joueurs. Notre objectif commun à tous, c’est de prendre des points et de réaliser de bons matches. Je n’ai pas de commentaire spécifique sur ça.

Propos recueillis par Romain PECHON

A lire aussi : 

Amiens SC : Une banderole qui divise !

Comment l’Amiens SC a-t-il pu en arriver là ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Libertedexpression
Libertedexpression
1 année il y a

Plus.logique de.se.faire virer plutôt que de démissionner…
Mais il.sait qu.il.est dans la.bonne voie (.il.doit pas regarder les mêmes match que nous ) la.voie de.la.ligue 2.bien sur et a grand pas

Elidjah Trax
Elidjah Trax
1 année il y a

Moi personnellement, j’y crois encore. L’équipe ne peut que faire mieux, c’est une très longue mauvaise passe mais l’année dernière on était à 18 points, avec Monaco et Guingamp derrière. Là on est à 19 points avec Nîmes et Toulouse. Il faut juste casser cette spirale déprimante, on a vécu pire.

Toto
Toto
1 année il y a

Tu m étonnes… de D2 belge à L1 il a du multiplier son salaire par 5, il va sûrement pas démissionner !
Si son discours est vraiment celui de l article, j ai du mal à y croire… « Je sais que le chemin est le bon, à un moment les choses vont tourner… »

Mais comment, par magie, en continuant un chemin qui mène au fond du trou peut par magie vous emmener au 7eme ciel ?

Ces discours éternellement positifs, pleins d espoirs alors que le niveau est de pire en pire…

Faut il le rappeler que contre Reims/Brest/Toulouse on a marqué que 2 buts… sur penalty ! Incapables de marquer dans le jeu contre ces équipes…

S il veut, Elsner je peux lui envoyer ses matchs sur DVD pour qu’il les regarde à tête reposée pour voir l étendue des dégâts… du banc il doit voir psg/réal, nous on ne voit pas trop ça…

Vandecaveye
Vandecaveye
1 année il y a

C’est sur que Elsner ne doit pas voir les mêmes matchs que nous