Amiens SC : Élisez le joueur du mois de septembre 2022

Amiens SC
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

En partenariat avec France Bleu Picardie, le 11 Amiénois vous propose d’élire le joueur du mois de l’Amiens SC. A l’exception d’une défaite à Caen, le club picard a encore engrangé à domicile en prenant de gros points contre Grenoble et Niort. De quoi pouvoir envisager plusieurs candidats potentiels pour ce premier trophée de la saison. 

Le choix d’Antoine Caux (JDA)

1- Formose Mendy / 2- Antoine Leautey / 3- Régis Gurtner

Le choix de Mathieu Dubrulle (France Bleu Picardie)

1- Formose Mendy / 2- Antoine Leautey / 3- Régis Gurtner

Le choix de Romain Pechon (Le 11 Amiénois)

1- Formose Mendy / 2- Iron Gomis / 3- Régis Gurtner

Le choix d’Adrien Rocher (Le 11 Amiénois)

1- Formose Mendy / 2- Iron Gomis / 3- Régis Gurtner

* En cas d’égalité, le choix s’effectue selon le nombre de citations.

L’élection du joueur du mois

La présélection de trois joueurs pour le trophée de joueur du mois de l’Amiens SC se porte finalement sur Iron Gomis, Antoine Leautey et Formose Mendy. Pour désigner le vainqueur, les votes sont ouverts jusqu’à vendredi 12 heures.

Les nommés 

Iron Gomis : S’il n’a pas affolé les compteurs statistiques, Iron Gomis a confirmé sa bonne entame de saison sur ce mois de septembre. Souvent préféré à Doums Fofana, il apporte son activité et sa capacité de projection au milieu de terrain amiénois. De plus en plus juste techniquement, il est finalement ce troisième élément offensif derrière les deux attaquants, capable de créer pour les autres mais aussi pour lui-même.

Antoine Leautey : S’il commence à tirer un peu la langue, Antoine Leautey n’en reste pas moins l’un des joueurs les plus dangereux de l’Amiens SC. Face à Niort, son ancien club, il fut le seul ou presque à apporter le danger au cours d’une première période fermée. Défensivement, il est aussi capable de tenir son rôle quand son équipe souffre énormément, comme ce fut le cas à Caen où il n’a pas grand-chose à se reprocher.

Formose Mendy : La patron est toujours là. Si on occulte son péché de gourmandise amenant le premier but à Caen, Formose Mendy a réalisé le mois de septembre quasi parfait. Que ce soit contre Grenoble ou Niort, il a dégoûté ses adversaires directs par sa puissance, sa solidité dans les duels et même sa capacité à rattraper ses potentielles erreurs en s’appuyant sur sa vitesse. Il y a bien une défense avec ou sans Formose Mendy.

Le palmarès de la saison :

Juillet-Août : Régis Gurtner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *