Amiens SC : Eddy Gnahoré, de retour pour mieux repartir ?

Eddy Gnahoré Amiens SC
Baptiste Fernandez/Icon Sport

Après plusieurs apparitions en cours de match et une titularisation en coupe de France, Eddy Gnahoré était de retour dans le onze de départ de l’Amiens SC en championnat, samedi dernier au Havre. Vingt-et-un mois après un départ par la petite porte pour la Chine, le milieu de terrain est pleinement de retour. Pour mieux repartir dans les prochaines semaines ? 

Un remariage de raison 

De Reims en janvier 2020 jusqu’au Havre le week-end dernier, il s’est écoulé près de deux ans durant lesquelles beaucoup de choses ont changé, aussi bien pour l’Amiens SC que pour Eddy Gnahoré. Pensionnaire de Ligue 1 à l’époque, le club picard est aujourd’hui dans la zone rouge en Ligue 2. Quant au milieu de terrain, il revient d’un exode chinois – à Wuhan en plein épicentre du Coronavirus – particulièrement mouvementé, allant de la pandémie jusqu’à sa rupture d’un ligament croisé il y tout juste un an.

Après une opération et une période de réathlétisation, Eddy Gnahoré semblait inéluctablement se diriger vers une rupture à l’amiable avec l’Amiens SC, guère emballé à l’idée d’assumer sa dernière année de contrat alors que le joueur souhaitait ardemment relever un nouveau challenge. Faute d’accord et de réel candidat pour l’accueillir, Eddy Gnahoré s’est finalement résolu courant août à reprendre l’entraînement avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2022, d’abord de manière individualisée puis avec l’ensemble du groupe quelques semaines plus tard.

Un retour sur la pointe des pieds…

Et si le Coronavirus là encore, qu’il a contracté courant septembre, l’a freiné dans son processus de réathlétisation, Eddy Gnahoré a fini par faire son retour sur les terrains de Ligue 2 en octobre dernier. Après cinq minutes contre Valenciennes, treize à Bastia et un gros quart d’heure face à Caen, l’ancien milieu de terrain de Palerme était titularisé en coupe de France face à Anzin-Saint-Aubin, le 13 novembre dernier. Visiblement satisfait de sa prestation, Philippe Hinschberger décidait de le reconduire dans le onze de départ pour le déplacement au Havre, le week-end dernier.

Auteur d’une prestation tout en sobriété, avec seulement sept ballons perdus sur 76 touchés, jusqu’à sa sortie peu avant l’entame du dernier quart d’heure, Eddy Gnahoré a plutôt donné satisfaction à son entraîneur. «  Il a fait ce que l’on attendait de lui. Je ne le connaissais pas forcément, parce que je n’étais pas là quand il jouait. Après, c’est vrai qu’il a de la présence, de l’impact, sait s’orienter vers l’avant, note Philippe Hinschberger. J’ai trouvé que l’heure qu’il a fait était plutôt intéressante pour un match de reprise en Ligue 2 avec quand même pas mal de rythme. »

…pour un départ déjà programmé

Reste à savoir si le retour d’Eddy Gnahoré, qui a été préféré à Mathis Lachuer ou bien encore Iron Gomis au Havre, est uniquement un choix sportif ? « On peut en douter, affirmait Romain Pechon lors de la Tribune des Sports de France Bleu Picardie, lundi soir. On va nous dire qu’il y avait une place au milieu avec le recul d’Emmanuel Lomotey en défense centrale, qu’Eddy Gnahoré est un ancien joueur de Ligue 1. Maintenant, on sait aussi que c’est un choix guidé par des aspirations économiques. Le mercato d’hiver ouvre dans un mois et demi, il faut refaire jouer Eddy Gnahoré, montré aux potentiels clubs intéressés qu’il retrouve un certain niveau. »

Une stratégie déjà adoptée en octobre 2020 lorsque l’Amiens SC avait ressorti du placard Moussa Konaté et Bongani Zungu, à quelques jours de la clôture du mercato estival. Bien lui en avait pris puisque les Glasgow Rangers étaient revenus à la charge pour le milieu de terrain sud-africain, tandis que Dijon avait jeté son dévolu, en dernier recours il est vrai, sur l’attaquant sénégalais. Cette fois-ci, il a également été convenu avec Eddy Gnahoré qu’il ne serait pas retenu en cas d’offre intéressante lors du prochain hivernal. Encore faut-il qu’il joue pour que des clubs s’intéressent à lui…

La Rédaction avec France Bleu Picardie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire