Amiens SC : De retour, Eddy Gnahoré « doit encore retrouver son corps d’athlète »

Gnahoré Amiens SC
GwendolineLeGoff/Panoramic/Imago

Un an et demi après son départ par la petite porte vers la Chine, Eddy Gnahoré a fait son retour sur les terrains d’entraînement au tout début du mois. Réintégré au groupe professionnel depuis le début de semaine, le milieu de terrain – prometteur à son arrivée et décevant par la suite – n’est toutefois pas encore en état de jouer. Explications de Philippe Hinschberger.

Gnahoré de retour à l’Amiens SC mais pas encore disponible

Si Bongani Zungu se fait toujours attendre, lui qui devait être le leader du milieu de terrain amiénois cette saison selon Bernard Joannin, un autre reliquat de la Ligue 1 a fait son retour au club ces derniers jours : un certain Eddy Gnahoré. « Eddy (Gnahoré) a repris l’entraînement avec nous depuis cette semaine, confirme Philippe Hinschberger. Il a eu quelques mois d’inactivité et il n’a pas encore retrouvé son poids de forme. Il faut encore qu’il se dégraisse et qu’il perde des kilos. Il a fait 15 jours avec le préparateur athlétique en réathlétisation. On l’a intégré complètement dans l’entraînement cette semaine avec des suppléments. C’est quelqu’un qui fait globalement deux séances tous les jours. C’est pour qu’il retrouve son niveau et son corps d’athlète, de surfeur. »

Amiens SC : Hinschberger confirme la piste Fortes et évoque un départ offensif

Le tout pour reporter le maillot de l’Amiens SC en s’intégrant pleinement dans le projet du club en dépit de la Ligue 2 ? « Aujourd’hui, il est là. C’est un joueur d’Amiens. On le prépare. C’est vrai que c’est un garçon qui a une probabilité à chercher ailleurs, on ne s’en cache pas, confie son nouvel entraîneur. Pour l’instant, il est dans le projet d’Amiens. Notre objectif est de le retaper. Même si demain, il doit partir ailleurs, il faut qu’il soit en état de jouer. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, même s’il n’est pas, déjà, le plus mauvais de l’équipe. »

Reste à savoir s’il aura l’occasion de le prouver en compétition officielle ou bien s’il s’envolera vers d’autres cieux d’ici le 31 août prochain, lui dont le dernier souvenir à la Licorne demeure une sortie sous les sifflets à la mi-temps d’un match contre Reims en janvier 2020. 

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire