Amiens SC : Cinq choses à savoir sur Matthieu Dossevi

Dossevi Amiens SC
FEP/Panoramic/Imago

Renfort surprise de dernière minute, Matthieu Dossevi va tenter de reprendre le cours de sa carrière et d’apporter toute son expérience à l’Amiens SC. Avant de le découvrir sur le terrain, peut-être dès le 11 septembre contre Rodez, la rédaction du 11 Amiénois vous propose de faire connaissance avec ce milieu de terrain offensif de 33 ans. 

Il reste sur trois relégations en trois ans

Malchanceux ou mistigri, Matthieu Dossevi a connu pas moins de trois relégations sur les quatre dernières saisons, le tout avec trois clubs différents. La première avec Metz à l’issue de la saison 2017/2018, où il parvient pourtant à se distinguer d’un point de vue individuel avec onze passes décisives à son actif. La deuxième avec Toulouse, la même année que la descente en Ligue 2 de l’Amiens SC en ayant été l’un des joueurs les plus utilisés. La dernière en date en Turquie avec Denizlispor où son temps de jeu fut très restreint (515 minutes) en raison d’une blessure puis des choix de l’entraîneur.

Amiens SC : Un mercato en deux temps, un effectif déséquilibré

Il a déjà croisé Philippe Hinschberger

Si Philippe Hinschberger avait déclaré fin juillet qu’il ne pensait pas retravailler avec des anciens joueurs cette saison, ce sera bel et bien cas avec Matthieu Dossevi. Les deux hommes se sont effectivement déjà côtoyés l’espace de quelques mois à Metz entre août et octobre 2017. Arrivé le dernier jour du mercato d’été, sous la forme d’un prêt avec option d’achat, l’international togolais était très vite devenu un titulaire indiscutable aux yeux de son nouvel entraîneur, avec six matches disputés dans leur intégralité pour quatre passes décisives au total. Une courte collaboration qui laisse présager de bonnes choses.

Christophe Pelissier le voulait par le passé

Après une première saison en Ligue 1 couronnée par un maintien héroïque (ndlr : treizième avec 45 points au compteur), Christophe Pelissier souhaitait apporter un peu de sang neuf à son effectif en faisant venir des joueurs expérimentés et rompus aux joutes de la Ligue 1. Et parmi ses cibles figurait un certain Matthieu Dossevi. Déjà en rupture avec John Williams, le meilleur entraîneur de l’histoire du club n’obtenait pas gain de cause, voyant plutôt sa direction miser sur le mondialiste Rafal Kurzawa et le Colombien Juan Otero. Le tout pour une indemnité de transfert finalement identique à celle déboursée par Toulouse pour s’offrir les services du joueur courtisé par Christophe Pelissier.

Dossevi Amiens SC
FEP/Panoramic/Imago

Il a joué en équipe de France avec Yohann Thuram

S’il compte 27 sélections avec le Togo, Matthieu Dossevi est également passé par les équipes de France jeunes entre 2010 et 2011. Le néo Amiénois avait notamment participé à quatre rencontres des U20 à l’occasion du tournoi de Toulon en 2010. L’occasion pour lui de jouer aux côtés de Yohann Thuram lors la victoire contre la Colombie (2-0) ou bien encore lors de la défaite face au Danemark (2-3). Le cadet de la fratrie Dossevi apparaissait ensuite à sept reprises avec l’équipe de France espoirs d’Erik Mombaerts, avant d’opter pour le Togo en novembre 2014.

Il n’a débuté que quatre matches en 2021

Régulièrement titulaire dans ses anciens clubs (Metz, Toulouse), Matthieu Dossevi sort d’une saison plus difficile en Turquie. Au sein d’une équipe en grande difficulté, l’ailier de 33 ans a eu toutes les peines du monde pour se faire une place après son arrivée tardive (ndlr : en octobre), suivie d’une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains pendant un mois fin 2020. Au total, son temps de jeu excède à peine les 500 minutes (515) pour tout juste cinq titularisations sur l’ensemble de la saison. Avec en conclusion une vingt-et-unième place synonyme de relégation et d’une fin d’aventure turque anticipée pour le joueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *