Amiens SC : Cinq choses à savoir sur Mamadou Fofana

Dernière recrue en date de l’Amiens SC, Mamadou Fofana va tenter d’apporter un peu plus de sérénité et de solidité à un secteur défensif en grande difficulté depuis le début de la saison. Avant de le découvrir sur le terrain, peut-être dès samedi à Guingamp, la rédaction du 11 Amiénois vous propose de faire connaissance avec ce défenseur ou milieu de terrain de 23 ans.

Il connaît bien la Ligue 2

Dans sa quête de renforts, Philippe Hinschberger avait émis le souhait d’obtenir des joueurs francophones, ayant dans l’idéal une bonne connaissance de la Ligue 2. C’est le cas de Mamadou Fofana, champion de France de deuxième division avec le FC Metz en 2019. Cette saison-là, le nouveau joueur de l’Amiens SC disputait pas moins de 32 matches de championnat pour un total de 2,570 minutes de temps. A l’exception de Mickaël Alphonse, aucun joueur de l’effectif actuel ne compte autant de temps de jeu en Ligue 2 dans sa carrière. L’international malien avait également croisé le chemin de son nouveau club, à l’occasion d’un 1/16e de finale de coupe de la Ligue, à Saint-Symphorien, où il s’était fait avertir dans le temps additionnel d’un match remporté par les Picards (1-2). Dans la foulée de cette saison réussie en Ligue 2, Mamadou Fofana découvrait la Ligue 1, en 2019/2020, dans la peau d’un titulaire durant une bonne partie de la saison. Au total, Mamadou Fofana compte 37 matches en Ligue 1 pour un temps de jeu total de 2,686 minutes.

Amiens SC : Mamadou Fofana vient renforcer la défense !

Une polyvalence qui s’annonce précieuse

Recruté pour jouer en défense centrale, finalement installé au milieu de terrain, avant d’être une solution de repli extrêmement intéressante au sein de la défense à trois de Frédéric Antonetti, Mamadou Fofana a démontré que sa polyvalence était un réel atout pour ses entraîneurs. En 117 matches disputés en club, la dernière recrue de l’Amiens SC en a joué 61 au milieu de terrain contre une bonne cinquantaine dans l’axe de la défense. « En Ligue 2, il a surtout évolué devant la défense composée de Boye et Sunzu pour former un trio très costaud pour le championnat, se remémore Thomas Bourguignon, responsable des contenus de la plateforme One Football et suiveur avisé du FC Metz. Finalement, il a principalement joué au milieu à Metz et il a progressivement vu son temps de jeu diminuer après les arrivées combinées au début de l’année 2020 de (Dylan) Bronn en défense et de (Vincent) Pajot au milieu. La saison dernière, malgré la longue indisponibilité de Ndoram, il est passé derrière Angban et la révélation Matar Sarr dans la hiérarchie des milieux de terrain et a dû se contenter de 5 apparitions en L1 lors de la 2e partie de saison. » Une concurrence qui n’a pas empêché Mamadou Fofana de continuer à être appelé en équipe nationale du Mali où il a connu 18 de ses 19 sélections au poste de défenseur central. Au-delà de se définir comme un joueur « combattant, rigoureux et respectueux« , Mamadou Fofana se considère avant tout comme un défenseur central.

Il est déjà regretté à Metz 

« Très bonne recrue, il vous fera du bien« . « Une bonne recrue pour vous amis Amiénois« . « Quelle surprise ! Merci pour tout Mamadou Fofana, je te souhaite le meilleur pour la suite de ta carrière !« . Les commentaires émanant des supporters messins étaient pour le mois élogieux au moment de dire au revoir à Mamadou Fofana, transféré du FC Metz à l’Amiens SC. « C’était un joueur apprécié des supporters messins pour sa gentillesse, son sourire et son humeur toujours égale, précise Thomas Bourguignon. Il a beaucoup moins joué la saison dernière mais il est toujours resté très professionnel, souriant, positif. Je n’ai jamais lu ou entendu dire qu’il s’éteint plaint de sa situation ou bien qu’il avait créé des problèmes en interne. » Archétype du coéquipier-modèle, Mamadou Fofana aura donc laissé une trace positive de son passage en Lorraine. Avec des responsabilités qui s’annoncent supérieures à Amiens, Mamadou Fofana devra désormais être plus que cela en tentant d’enfiler le costume de leader défensif.

Il avait une grosse cote l’été dernier 

Valorisé à 3,5 millions d’euros en juin dernier, Mamadou Fofana était lié à des rumeurs de transfert vers de gros clubs étrangers, dont la formation turque de Fenerbahçe en août 2020 ou bien encore l’Atalanta Bergame plus récemment. Finalement, c’est en Ligue 2 et à l’Amiens SC que l’ancien joueur polyvalent du FC Metz va donc poursuivre sa carrière, ce qui suscite une certaine surprise chez les observateurs du club lorrain. « Vu de l’extérieur, c’est un transfert surprenant, juge Thomas Bourguignon. Il n’était pas titulaire en Ligue 1 mais vraiment précieux dans la rotation du FC Metz en défense et au milieu de terrain. Un départ vers un gros club étranger était évoqué l’été dernier et il avait finalement été prolongé en septembre 2020. Cela démontrait que le club croyait en son potentiel. Frédéric Antonetti l’a toujours présenté comme un jeune à fort potentiel, que le club souhaitait développer. Les supporters messins sont donc assez étonnés de le voir partir vers la Ligue 2 seulement un an plus tard. Ils ne s’y attendaient pas. » De quoi envisager une indemnité de transfert tout de même importante pour un joueur qui a signé un bail de cinq ans avec l’Amiens SC, là encore pour une durée de contrat assez rare pour la Ligue 2.

FC Metz : Mamadou Fofana s’inscrit dans la durée

Il rêve de jouer à Manchester United

Cela peut prêter à sourire mais Mamadou Fofana a bel et bien évoqué son rêve de jouer à Manchester United à l’occasion d’un entretien accordé à nos confrères de Free Ligue 1 en juin dernier : « J’ai confiance en moi, je sais que je peux jouer dans les plus grands clubs. L’Atalanta Bergame ? Ça fait plaisir qu’un club comme ça s’intéresse à moi. Je viens de loin mais je sais que c’est possible. Si on me dit ça, ça ne m’étonne pas. Je pense que je peux évoluer à ce niveau et un jouer je jouerai à Manchester United. Je ne sais pas quand ça va arriver mais ça va arriver. Les trajectoires dans le football sont parfois bizarres. Ce n’est pas parce que tu es à Metz que tu ne peux pas aller à Manchester. Il y a des joueurs qui ont par exemple quitté Toulouse pour aller à Barcelone. Je crois fort qu’un jour je serai un exemple. » Avant de peut-être y arriver un jour, Mamadou Fofana s’ajoute donc une étape supplémentaire en France afin de reculer pour peut-être mieux sauter dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *