Amiens SC : C’est enfin la fin !

Amiens SC Lusamba
Baptiste Fernandez/Icon Sport

Au terme d’une saison aussi usante que décevante, l’Amiens SC et Philippe Hinschberger vont enfin voir le bout du tunnel à l’issue de leur déplacement à Auxerre, samedi. Cantonnés à un rôle d’arbitre, les Picards n’ont plus grand chose à jouer ni à sauver pour ce qui s’apparente aussi au dernier match d’une bonne partie du vestiaire. 

Un dernier effort

Samedi, sous les coups de 20h50, l’Amiens SC va tourner la page d’une saison 2021/2022 ratée dans son ensemble et qui pourrait même s’avérer pire que la précédente sur le plan comptable. Pour atteindre la barre des 47 points et envisager en cas de scénario favorable un classement final dans le top 10, soit la finalité de la saison dernière, les Picards vont devoir barrer la route à une équipe d’Auxerre qui joue sa montée en Ligue 1 dans un stade de l’Abbé Deschamps annoncé à guichets fermés.

Dans ce contexte, difficile d’envisager l’exploit pour une équipe qui n’a gagné qu’à deux reprises à l’extérieur cette saison, qui reste sur six matches sans victoire et qui n’a toujours pas battu le moindre pensionnaire du top 5. « C’est dans la logique des choses de nous voir perdre, parce qu’Auxerre joue la montée directe et qu’on ne joue plus rien, concède Doums Fofana. Les gens se disent peut-être que l’on va y aller à petits pas mais on y va pour prendre du plaisir et faire un dernier match ensemble. »

La fin d’une ère décevante

Entre les joueurs en fin de contrat, ceux que Philippe Hinschberger ne souhaite pas conserver et ceux qui prétendent à un départ, ce déplacement à Auxerre sera effectivement le dernier match sous le maillot amiénois pour bon nombre de joueurs, à commencer par Arnaud Lusamba et Kader Bamba et peut-être bien Aliou Badji, Chadrac Akolo voire même Emmanuel Lomotey. Et quand bien même « une bande de copains » est née au fil de la saison selon Doums Fofana, difficile d’imaginer cette équipe se sublimer à Auxerre alors qu’elle a déjà totalement lâché prise depuis plusieurs semaines. Dès lors, le spectre de la correction subie courant mars à Toulouse refait logiquement surface.

« Auxerre sera plus prêt que nous au coup d’envoi, c’est une évidence, concède Philippe Hinschberger. Ils ont un objectif tellement fort qu’ils ne peuvent pas passer à côté de cette occasion de bien rentrer dans le match, de l’emballer, d’essayer de marquer. On sait que l’on aura fort à faire défensivement et j’attends que l’on soit bien défensivement pour que l’on puisse proposer la résistance la plus farouche, c’est normal. Il faut que l’on soit à la hauteur de l’évènement et je ne parle même pas du résultat. On doit avoir un comportement irréprochable, exemplaire. Après, la vérité du terrain, je ne l’ai pas, elle sera pour demain (samedi) soir. »

Une vérité rarement favorable à l’Amiens SC cette saison avec jusqu’ici 27 matches sans victoire au compteur. Pour espérer franchir péniblement la barre des dix succès, les Amiénois devront donc réussir à faire ce qu’ils n’ont jamais vraiment fait cette saison, à savoir nous surprendre de manière enfin agréable. Il n’est finalement jamais trop tard pour réussir sa sortie à défaut de réussir sa saison.

Romain PECHON

AUXERRE – AMIENS SC

38ème journée de Ligue 2

Samedi 14 mai, 19 heures

Stade Abbé-Deschamps, Auxerre

Arbitre : M. Petit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.