Amiens SC : Benet aussi discret qu’indispensable

Jessy Benet Amiens SC
Adrien Rocher / Le 11 HDF

Absent au Havre pour raisons familiales, Jessy Benet a laissé orphelin un milieu de l’Amiens SC en perdition face à la maîtrise technique normande. Preuve que l’ancien joueur de Grenoble s’avère particulièrement précieux dans le collectif amiénois à défaut d’être aussi décisif qu’espéré. Décryptage avec l’analyse de Philippe Hinschberger à la clé. 

Benet, le point d’équilibre de l’Amiens SC

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ou plus précisément l’entrejeu amiénois. Titulaire indiscutable aux yeux de Philippe Hinschberger, Jessy Benet a débuté 13 des 17 derniers matches de championnat de l’Amiens SC. Et si le bilan collectif demeure mitigé sur la période en question (5 victoires, 6 nuls, 6 défaites), une autre tendance forte se dégage : Amiens est à la peine lorsque son numéro 21 n’est pas présent au coup d’envoi. Que ce soit lorsqu’il débute sur le banc, comme à Pau au mois de février ou bien à domicile face au Havre en avril dernier, ou quand il est est tout simplement absent, comme à Auxerre en fin de saison dernière et le week-end dernier au Havre, ces rencontres se sont soldées par autant de défaites.

Car si ses statiques personnelles demeurent assez limitées, avec un but et quatre passes décisives en 39 matches toutes compétitions confondues depuis son arrivée à l’Amiens SC, Jessy Benet n’en demeure pas moins un pion essentiel du dispositif de Philippe Hinschberger. Au Havre, sa capacité à mettre le pied sur le ballon, à offrir une forme de respiration dans les temps faibles et plus globalement sa qualité technique ont cruellement fait défaut à un milieu de terrain amiénois totalement dépassé. « Jessy, ce n’est pas toujours pas spectaculaire, mais quand il n’est pas là, tu le vois. C’est toujours comme ça, juge son entraîneur. La première année à Grenoble, quand il s’est blessé, on n’a quasiment pas gagné un match quand il n’était pas là. »

De quoi affirmer que le plan de jeu de Philippe Hinschberger est Benet-dépendant ? « Non, mais dans un match comme contre Le Havre où tu es un peu dans la tourmente, tu n’arrives pas à faire trois passes, son calme et son flegme, sa qualité technique et à faire jouer les autres autour de lui sont importants, surrenchérit-il. Il y a pas mal de monde au club qui me fait la remarque sur Jessy, mais quand il est là, l’équipe est bien orientée techniquement et quand il n’est pas là, il te manque. Je ne suis pas un pro-Benet, mais je connais ses qualités. Le cap qu’il doit passer aujourd’hui c’est d’être plus performant dans ses stats, la prise de risque. » 

En attendant, il demeure le vrai point d’équilibre d’une formation de l’Amiens SC qui réalise un très bon début de saison mais qui n’en reste pas moins fragile, encore plus en l’absence de Jessy Benet. La bonne nouvelle est qu’il sera de retour contre le Paris FC ce mardi soir, après avoir connu la terrible épreuve d’un décès dans sa famille. De quoi amener la rédaction du 11 Amiénois à lui transmettre ses plus sincères condoléances. 

R.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *