Amiens SC : Aucun avenir pour Diakhaby et Lahne ?

Amiens SC Hinschberger Lahne

Tandis que Tolu Arokodare et Aliou Badji ont clairement passé la seconde sur le dernier mois de compétition, deux autres éléments du secteur offensif de l’Amiens SC ont fait les frais de leur montée en puissance : Adama Diakhaby et Jack Lahne. En dehors du groupe ou utilisé en toute fin de rencontre, les deux hommes apparaissent plus que jamais dans une impasse. Décryptage.

Lahne, l’histoire d’un éternel recommencement

Transféré pour près de trois millions d’euros en 2019, Jack Lahne était alors un joueur extrêmement prometteur, parait-il courtisé par de gros clubs européens. Deux ans plus tard, la promesse a très clairement accouché d’une souris, avec seulement trois buts en dix-sept apparitions (dont cinq titularisations) et des prêts peu convaincant en Suède. Faisant l’unanimité contre lui auprès de ses coaches successifs (Pelissier, Elsner et Tanchot), le natif de Lusaka en Zambie espérait enfin donner un réel élan à sa carrière sous les ordres de Philippe Hinschberger, auquel on avait vanté les mérites du jeune attaquant à son arrivée au club.

Après lui avoir donné sa chance en préparation estivale puis sur les premiers matches de championnat, avec notamment une titularisation couronnée d’un but à Guingamp, Philippe Hinschberger s’est très vite fait sa propre opinion sur l’international U20 suédois. Et comme pour ses prédécesseurs, le constat est implacable : Jack Lahne n’a pas le niveau pour être titulaire chez une équipe ambitieuse en Ligue 2. Ainsi, le numéro 26 de l’Amiens SC ne sera pas du deuxième déplacement de la saison à Guingamp, pour le compte des 32es de finale de coupe de France.

Diakhaby, la déception ultime

« L’horizon est bouché devant parce qu’on a les deux grands qui mettent buts sur buts sur les derniers matches. Jack Lahne est un garçon de vitesse qui existe uniquement quand on a de l’espace, constate l’entraîneur de l’ASC. Dernièrement, Chadrac (Akolo) a aussi marqué et Amadou (Ciss) est rentré contre Dunkerque et a donné une passe décisive. Tes attaquants sont aussi jugés sur les performances et les statistiques Je sais que c’est dur pour ces garçons mais je ne peux pas prendre tout le monde. Quand j’ai des choix à faire, je tente d’en faire qui sont logique par rapport à ce que les garçons font ou ce que je vois. »

Autre victime du moment, Adama Diakhaby va ainsi connaître un troisième match consécutif en dehors du groupe, après Dunkerque et Grenoble. Le tout au cœur d’une première partie de saison décevante avec aucun but et aucune passe décisive en quatorze apparitions toutes compétitions confondues. « J’ai eu une discussion avec Adama et il n’y a pas d’histoire particulière, promet Philippe Hinschberger. J’avais tenté de redistribuer les cartes en coupe de France, ça n’a pas forcément été concluant et d’autres personnes ont marqué depuis. A un moment donné, je fais jouer les gens efficaces, c’est ce que je lui ai dit. »

A moins de quinze jours de l’ouverture du mercato d’hiver, Adama Diakhaby et Jack Lahne risquent de se voir montrer la porte de sortie. L’un ayant un salaire beaucoup trop conséquent pour le rôle qui est le sien jusqu’ici, l’autre n’ayant jamais confirmé les espoirs placés en lui par la cellule de recrutement. En attendant, l’Amiens SC trace sa route sans eux et avec un succès certain depuis un mois.

Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.