Amiens SC : Arturo Calabresi aurait pu rester

Prêté cette saison à l’Amiens SC par le club italien de Bologne, Arutro Calabresi est très vite devenu un titulaire indiscutable aux yeux de Luka Elsner. A tel point que le club picard a envisagé de recruter de manière définitive le défenseur de 24 ans.

Calabresi serait bien resté

A l’instar de Danilo Avelar ou bien encore Emil Krafth les saisons précédentes, Arturo Calabresi a été la bonne pioche surprise du mercato estival de l’Amiens SC. Arrivé à la fin août pour apporter toute sa polyvalence au secteur défensif, le Romain de 23 ans a finalement cumulé 25 apparitions, dont 21 en championnat. Doté d’un excellent état d’esprit, le joueur prêté par Bologne s’est rapidement fondu dans le moule, apprenant même le Français en l’espace de quelques semaines.

Apprécié des supporters et du vestiaire, Arturo Calabresi gardera lui aussi un bon souvenir de son passage en Picardie. « Je suis arrivé fin août, le championnat avait déjà commencé et, trois jours plus tard, j’ai été lancé comme titulaire à Toulouse. Le début a été difficile, j’ai joué les trois premiers matches avec le frein à main, reconnaît-il dans une interview accordée au média italien, Il Romanista. Les choses se sont améliorées au fil des matches, je suis devenu titulaire, j’ai marqué un but vraiment important à Nîmes, celui de l’égalisation, en novembre et j’ai même été élu joueur du mois par les fans en janvier. Des choses qui m’ont donné confiance. »

A tel point que l’intéressé n’aurait pas été contre la possibilité de poursuivre l’aventure sous le maillot amiénois. Une idée qui a également traversé l’esprit de John Williams, le directeur sportif du club, qui a commencé à échanger avec les dirigeants de Bologne à propos d’un achat définitif d’Arturo Calabresi selon le Corriere Dello Sport. C’était avant que la relégation en Ligue 2 ne tue dans l’œuf toute opportunité allant dans ce sens.

A lire aussi : 

Amiens SC : Matthieu Dreyer entre deux clubs de L1

Amiens SC : Des prétendants pour Régis Gurtner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un commentaire