Amateur : David Da Rocha, le guerrier des Portugais

Comme chaque semaine, la rédaction du 11 Amiénois délivre une sélection des trois joueurs du monde amateur qui ont marqué le week-end. Pour les dernières rencontres de la saison, le verdict s’est avéré heureux pour les Portugais d’Amiens, tout comme pour l’ESC Longueau. Découvrez les joueurs relevés.

David Da Rocha (Amiens Portugais)

Si la lumière est venue de Mehdi Collet, entré en cours de jeu, David Da Rocha a symbolisé une équipe des Portugais d’Amiens qui n’a jamais rien lâché dans sa quête de maintien. Embourbé dans un match sans rythme contre Etaples, l’ancien milieu de terrain d’Abbeville a montré la voie à suivre à ses coéquipiers en offrant beaucoup d’impact et d’envie dans le cœur du jeu. S’il n’est plus le capitaine de cette équipe, il en demeure un leader naturel et respecté.

Régional 2 : L’Amiens Portugais s’est fait peur !

Ludovic Demetz (ESC Longueau)

Les milieux de terrain de Longueau étaient à la fête ce week-end. Outre Sébastien Hédé, auteur de l’ouverture du score, Ludovic Demetz a également brillé en offrant le but de la victoire aux siens, la vingt-troisième en vingt-six matches de championnat. Élégant et habile techniquement, le joueur de 32 ans a globalement survolé les débats durant cette saison en Régional 2. Confirmation attendue la saison prochaine à l’échelon supérieur.

Benoît Sturbois (AC Amiens (b))

L’entraîneur cumule les postes en cette fin de saison ! Fraîchement diplômé du BEF, Benoît Sturbois a du retrouver le terrain en tant que titulaire ce week-end pour suppléer l’absence pour cause de blessure de son attaquant Camille Poidevin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entraîneur-joueur n’est pas sans reste. Il a largement pesé sur la défense du FC Chambly (c), perforant celle-ci en première période pour adresser une passe décisive à Mohamed Kennich, avant d’en délivrer une autre sur un corner lors du second acte. Une bien belle rencontre sur le plan personnel pour l’entraîneur-joueur de 37 ans.

Benoît Sturbois : « De bon augure pour la suite »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *