Allan Linguet (VAFC) : « Un jeu stérile en première mi-temps »

VAFC Allan Linguet
Valentin Desbriel / Icon Sport

Qualifié non sans trembler sur la pelouse d’Avion face à Calonne-Ricouart (4-1), pensionnaire de Régional 3, le VAFC a affiché deux visages bien distincts avec une première mi-temps globalement manquée selon Allan Linguet.

Vous attendiez-vous à ce que ce soit aussi compliqué ?

On s’attendait à tout parce qu’on sait que la Coupe de France peut donner des matches difficiles, peu importe le niveau de l’adversaire. On savait forcément que ça serait compliqué, surtout qu’on était à l’extérieur. On a essayé de vite rebondir en deuxième mi-temps comme on l’a fait.

Le tournant du match est ce pénalty que vous obtenez…

Je prends l’avantage et s’il ne me touche pas, je passe et j’ai peut-être l’opportunité de tirer. Je ne pense pas avoir exagéré sur l’action. Ca a permis à l’équipe pour revenir avant la pause et c’était le plus dur à faire. Ca nous a beaucoup aidé pour la deuxième période.

Derrière, vous avez montré un autre visage…

On avait un jeu stérile en première mi-temps où on avait la possession pour avoir la possession. En deuxième, on voulait mettre beaucoup plus d’intensité et jouer vers l’avant, ce que l’on a réussi à faire avec les changements qui nous ont beaucoup apporté. On a mis plus d’intensité, on a crée plus de danger.

Quel a été le discours à la mi-temps ?

On savait que ce n’était pas notre vrai visage mais on ne s’est pas affolé. On sait que dans ces conditions, il ne faut surtout pas s’affoler, il faut remettre le pied sur le ballon, essayer de créer le plus de danger possible et c’est ce que l’on a réussi à faire.

Comment expliquez-vous ces deux visages bien différents ?

On a une bonne mentalité et on s’est dit les choses à la mi-temps. Dans notre tête, c’était clair, on savait qu’il fallait aller vers l’avant, créer du danger et arrêter de posséder le ballon pour simplement le posséder. On voulait gagner, vite se mettre à l’abri et c’est ce que l’on a réussi à faire.

Avez-vous une envie pour le prochain tour ?

Tout footballeur a envie d’accrocher les gros. On n’est pas là pour prendre les plus petits, ce n’est pas notre ambition, on n’est pas comme ça. Si on peut attraper une Ligue 1 et tenter de les battre, c’est ce que l’on souhaite tous. Je suis parisien donc pourquoi pas le PSG !

Cela doit faire du bien d’avoir du temps de jeu sur ces matches de coupe…

Forcément, ça me fait plaisir ! Je n’ai pas beaucoup de temps de jeu cette année donc j’essaye de montrer des bonnes choses quand j’en ai et ça me fait forcément plaisir de jouer avec l’équipe.

Ilyès Hamache a encore fait du bien…

On connait ses qualités, c’est pour ça que le coach l’a fait rentrer. Il fallait apporter du danger, aller vers l’avant. C’est un joueur qui est plein de spontanéité, ça nous sert. On sait qu’il peut être dangereux, il fait des différences avec le ballon. On est content de l’avoir avec nous.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires