Aliou Badji (Amiens SC) : « On n’a pas le droit à l’erreur »

Aliou Badji Amiens SC
@Amiens SC Football

De retour de blessure, Aliou Badji retrouve une équipe de l’Amiens SC qui a sombré dans la zone rouge durant son absence. Persuadé que la valeur de son équipe est tout autre, l’attaquant sénégalais veut croire en un rebond rapide, dès samedi face à Valenciennes. Entretien.

Aliou, on est très inquiet pour l’Amiens SC. Quel est votre sentiment sur la situation actuelle ?

C’est vrai que c’est délicat. On est dans un très bon club, qui était en Ligue 1 mais maintenant on est en deuxième division et il faut se serrer les coudes pour être là où on doit être : en haut du tableau, mais ce n’est pas le cas. On est tous conscient de ça, on est motivé, déterminé et on va se battre jusqu’à la fin pour amener Amiens à la place qu’il faut et qu’il mérite.

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation ?

Non, je n’ai jamais vécu ça. C’est la première fois que je suis dans une équipe où l’on a perdu beaucoup de matches avec seulement une victoire, mais ce sont des choses qui arrivent dans le foot. Il faut continuer à bosser et ça va se renverser.

Ressentez-vous une certaine pression dans l’équipe ?

Ce n’est pas facile, mais je ne vais pas juger mes coéquipiers. Je pense que c’est à l’entraîneur de parler de ça. J’ai l’impression que l’on doit donner plus. Il y a de la qualité, mais ça ne suffit pas. Si on se bat plus, on pourra gagner des matches. La Ligue 2, ce n’est que du combat.

Mais il faut être efficace…

C’est vrai aussi. Il faut avoir l’audace et la tranquillité pour bien finir les actions. La dernière passe nous manque. Il faut plus de concentration, de détermination. On doit croire en nous pour faire la différence, c’est important.

Vous aurez la pression sur ce match…

On est tous motivé et déterminé, on va se battre jusqu’à la fin du match pour prendre les trois points parce que ce sera très important. On n’a pas le droit à l’erreur. On doit prendre notre première victoire à domicile cette saison.

Est-ce que l’équipe n’est pas trop gentille ?

Il y a la qualité, de très bons joueurs, mais il faut être méchant. On ne doit pas faire de cadeaux. On en a fait beaucoup depuis le début de saison, ça arrive, c’est le foot, mais on n’a plus le droit à l’erreur. On doit se serrer les coudes pour redresser la barre. Je sens une équipe vexée. Il faut se battre encore, mouiller le maillot jusqu’à la fin et tout donner.

Est-ce qu’il y a eu une prise de conscience avec la défaite à Dijon ?

Bien sûr que l’on n’était pas content et frustré. Ça fait chier de jouer à onze contre dix et perdre le match. Ce n’était pas évident, mais on est conscient de ça. C’est le foot, ce sont des choses qui arrivent mais on ne va pas lâcher. On est en train de bien bosser pour préparer le match de demain et on espère en ressortir avec une belle performance et les trois points.

Les joueurs ont-ils conscience que le club est en danger ?

Le club était en Ligue 1 il y a deux ans et ne mérite pas ce qui lui arrive aujourd’hui. On en est conscient parce que nous sommes les acteurs principaux. On sait bien que le club est en danger. Ça va être une saison très difficile pour revenir à notre objectifs d’être en haut.

L’équipe a-t-elle le niveau pour rester en Ligue 2 ?

Bien sûr ! Il y a de très bons joueurs, mais le talent ne suffit pas. On a bien joué sur certains matches, sur d’autres non. C’est un peu délicat parce qu’on n’a qu’une victoire en douze matches. A nous de montrer à tout le monde que l’on est une bonne équipe et que l’on vaut mieux que ce qui nous arrive en ce moment.

Redoutez-vous une certaine hostilité du public ?

Peut-être, mais c’est à nous de renverser la tendance et à leur procurer du plaisir, gagner le match, être là, se battre jusqu’à la fin.

Propos recueillis par Romain PECHON avec Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *