Alexis Blin : « L’essentiel est d’être prêt pour Nice »

Titulaire au milieu de terrain, Alexis Blin ne voulait pas céder à la panique après la défaite contre Leganes (0-1), à l’occasion du dernier match de préparation de l’Amiens SC, samedi soir. Entretien. 

Êtes-vous déçu à l’issue de ce dernier match de préparation ?

Plus ou moins. La deuxième mi-temps a été plutôt correcte dans l’envie de bien faire. Notre adversaire a surtout existé sur des contres. Cela a montré que notre pression sur l’adversaire était plus efficace. Par contre, à l’image de notre première partie de saison de l’an dernier, notre domination était plutôt stérile. On n’a pas réussi à se procurer d’occasion mais il ne faut pas tout remettre en cause pour autant. On sait sur quelles qualités on peut s’appuyer. L’essentiel est d’être prêt pour Nice, qui est en difficulté sur ses derniers matches de préparation. À nous de s’appuyer sur ça pour leur faire mal. De notre côté, on a eu une préparation physique intense et le point de départ reste le premier match de championnat et on n’y est pas encore. Pour autant, on se sent prêt et seule la vérité du terrain va compter.

Votre coach a regretté un manque de simplicité dans les choix, il vous a aussi trouvé trop tendres dans vos intentions de jeu. Partagez-vous son analyse ? 

Peut-être. De notre côté, c’est assez difficile d’analyser à chaud notre performance. On sait que le coach aura les bons mots pour nous expliquer ce qui n’a pas fonctionné sur ce match. Maintenant, il ne faut pas occulter ce qui a bien marché aussi. Mis à part le but, ils n’ont pas grand-chose à se mettre sous la dent non plus. Il y a des automatismes à avoir et ça ne se crée pas du jour au lendemain. On est à l’approche du championnat, il reste encore une semaine pour bien travailler et l’essentiel sera de faire quelque chose à Nice.

Vous abordez le championnat avec le même enthousiasme que l’an dernier ?

Toujours avec de l’enthousiasme, c’est important ! J’ai l’envie de bien faire aussi. Il faut prendre le championnat comme il vient, ne pas se prendre la tête, ne pas se sous-estimer non plus. On a notre place dans cette Ligue 1. Ça fait trois saisons d’affilée que l’Amiens SC y est, c’est qu’il est à sa place. On va aborder ce championnat dans cet état d’esprit.

Propos recueillis par Romain PECHON

À lire aussi : 

L’Amiens SC termine sur une fausse note

Luka Elsner : « Il y a des choses à revoir »

Christophe Jallet : « Des points positifs malgré le score »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *