A Marseille, le RC Lens fait face à un énorme challenge

RC Lens
JB Autissier / Panoramic / Imago

Battu pour la première fois de la saison mercredi soir, par Strasbourg (0-1), le RC Lens n’a pas le temps de cogiter et de gamberger puisqu’il se rend immédiatement chez un Olympique de Marseille deuxième et impressionnant depuis le début de saison. Tout un défi pour une équipe qui cherche à relever la tête et à ne pas s’enfoncer dans une série négative.

Effacer la frustration

Des évènements du derby à une deuxième mi-temps pleine de frustration contre Strasbourg, le RC Lens a vécu une semaine mouvementée. Et avant de se rendre à Marseille, il a fallu évacuer tous les éléments pour pleinement se concentrer sur l’ampleur de la tâche. « J’ai eu un discours très rapide après le match parce qu’il y avait beaucoup de frustration et d’énervement. J’ai été rapide parce que j’en avais, moi aussi, et il faut être exemplaire, avoue Franck Haise. Mais par rapport à ce qu’ils ont fait, je me tenais de leur dire qu’ils ont fait le maximum même si on a manqué d’efficacité par séquence pour gagner ou égaliser. Il y a parfois des vents tellement contraires qu’il faut l’accepter. On a mis des séances de yoga qui étaient les bienvenues pour remettre véritablement du calme parce que certains éléments ont amené beaucoup de frustration. »

Surtout, les Artésiens doivent se remettre dans le sens dans la marche avant de se rendre chez le deuxième, toujours invaincu, qui possède la troisième attaque et la deuxième défense du championnat. Tout un programme. « Marseille propose beaucoup de choses très intéressantes et difficiles sur l’animation offensive. C’est un sacré challenge d’aller là-bas, acquiesce l’entraîneur lensois. Beaucoup d’équipes se sont cassées les dents contre eux et je comprends pourquoi quand je vois leurs matches. Dans le même temps, ils proposent des choses différentes sur le plan défensif. La préparation est un peu différente parce qu’on a joué mercredi et on n’a qu’une vraie séance pour préparer ce match, mais on va jouer une très belle équipe de Marseille dans ses animations et dans les joueurs qui composent cette équipe. »

Tout un contexte à dompter

Les « Sang et Or » devront également composer avec la gestion de la fatigue, eux qui, comme le reste de la Ligue 1, disputent un troisième match en une semaine. « Il y a un ou deux joueurs qui ont un peu de fatigue après avoir enchaîné les deux premiers matches, relate Franck Haise. J’estime que j’ai un joueur que j’ai trouvé fatigué sur ce deuxième match et n’a pas donné ce qu’il était en mesure de donner. Après, c’est à moi de bien regarder et faire le meilleur choix pour avoir le plus d’énergie possible contre Marseille parce qu’on va en avoir besoin, tout en ayant de l’intelligence et de la personnalité pour leur poser des problèmes. Il ne s’agira pas que de défendre parce que ça ne sera pas suffisant. »

Il s’agira également de dompter le très chaud public du Vélodrome dans un stade qui s’annonce plein à craquer. « On a la chance d’être à Lens et d’avoir notre public, mais Marseille a la chance aussi d’avoir un public fort, apprécie le technicien lensois. C’est une vraie chance pour le foot d’avoir beaucoup de gens fervents et derrière leur équipe. Tant qu’il n’y a pas de débordements, c’est parfait. Pour avoir déjà été coach au Vélodrome avec du public, c’est le foot que l’on aime même si on sera opposé. C’est le foot avec de la vie, de l’animation, des réactions. C’est mieux comme ça. » Avec autant d’éléments à maîtriser, relever la tête sera un défi complexe pour le RC Lens. Mais repartir de Marseille avec un succès pourrait donner encore un peu plus d’ambition à une équipe qui n’en manque déjà pas.

Adrien ROCHER

MARSEILLE – RC LENS

8ème journée de Ligue 1 Uber Eats

Dimanche 26 septembre, 20h45

Stade Orange Vélodrome, Marseille

Arbitre : M. Lesage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.