[21/22] Le #11HDF du week-end #7 : Le RC Lens garde la main

RC Lens Clauss Cahuzac
ThierryBreton/Panoramic/Imago

Cette saison, la rédaction du 11 Hauts-de-France vous proposera son onze-type du week-end après chaque journée de Ligue 1 et de Ligue 2. Pour cette septième équipe de la saison, le RC Lens est à l’honneur avec cinq représentants, devançant le VAFC et l’USLD avec deux joueurs, tandis que le LOSC et l’ASC n’ont qu’un seul membre de leur équipe. Surtout, huit joueurs font leur apparition pour la première fois de la saison. Découvrez notre équipe-type du week-end.

Le #11HDF du week-end (10 au 12 septembre)

Jérémy Vachoux * (USLD) : L’USL Dunkerque ne s’est pas incliné contre Nancy et le doit en grande partie à un excellent Jérémy Vachoux. Décisif à plusieurs reprises sur des face-à-face ou des excellentes tentatives lointaines, l’habituel remplaçant d’Axel Maraval a parfaitement répondu à la titularisation et a été un grand artisan du match nul des siens.

Jonathan Gradit * (RC Lens) : Très présent dans le premier acte, Jonathan Gradit n’a rien laissé pendant près d’une heure aux attaquants bordelais. Très solide physiquement, bon dans son placement, il a toutefois été un peu plus en difficulté sur la dernière demi-heure. Néanmoins, il a réalisé une très bonne prestation et n’est pas étranger au succès des siens.

Alioune Ba * (USLD) : De retour dans la défense de Romain Revelli, Alioune Ba a montré pourquoi il était indispensable à l’arrière-garde dunkerquoise. Il a sécurisé un secteur qui avait craqué à chaque fois depuis le début de la saison. Pour son premier match complet en 2021/2022, l’USL Dunkerque a réalisé un clean sheet, et Ba n’y est pas étranger.

Facundo Medina * (RC Lens) : S’il a – à l’image de son équipe – plutôt subi le second acte, il a cependant réalisé une excellente première période. Tout aussi solide que ses compères Gradit et Danso dans les duels, il a ajouté une très bonne relance tout en enfonçant le clou de la tête sur corner mettant, on le pensait, le RC Lens à l’abri.

Jonathan Clauss ***** (RC Lens) : Son duo avec Florian Sotoca a mis au supplice l’arrière-garde bordelaise et la qualité de son pied droit a permis de faire la différence. Hyperactif sur le côté, il a également délivré deux caviars sur corner. Le premier, pour la tête de Medina, a fini au fond, tandis que le second, pour Sotoca, a fini sur la barre. Encore une excellente prestation pour le piston droit lensois.

Julien Masson *** (VAFC) : Il est l’une des seules éclaircies valenciennoises parmi le VAFC. Avec plus de 70 ballons touchés, Julien Masson montre à nouveau qu’il est le métronome de cette équipe. Malheureusement sa bonne prestation n’aura pas suffit pour éviter la défaite des siens face à Quevilly-Rouen Métropole.

Yannick Cahuzac * (RC Lens) : Le capitaine lensois n’a pas laissé de repos au milieu bordelais, a perpétuellement harcelé le porteur de balle adverse mais s’est également montré très bon à la récupération et important dans l’animation défensive d’un RC Lens qui n’a rien laissé pendant près d’une heure de jeu.

Quentin Lecoeuche * (VAFC) : Pour sa première au Hainaut, Quentin Lecoeuche a réalisé un match intéressant. Très actif dans son rôle de piston gauche, il n’a pas compté ses efforts dans les deux sens du terrain, lui qui revient pourtant d’une fracture de la clavicule. De bon augure pour la suite de la saison.

Florian Sotoca * (RC Lens) : Au-delà de son pénalty victorieux dans le temps additionnel, Florian Sotoca a livré une prestation de très grande qualité sur la pelouse de Bordeaux. Impeccable défensivement, il a mis très mal à la partie gauche de la défense bordelaise avec l’aide de son compère Jonathan Clauss.

Burak Yilmaz **** (LOSC) : Pas aidé par un collectif, un milieu et une défense en berne, Burak Yilmaz a au moins eu le mérite de redonner un peu d’espoir au LOSC sur la pelouse du Moustoir. Avec sa malice, le « Kral » à égaliser sur penalty peu après l’ouverture du score lorientaise qu’il a obtenu lui-même dans son duel avec Laporte.

Kader Bamba * (ASC) : Déjà très remuant en match amical contre QRM, Kader Kamba a confirmé ses bonnes dispositions en rendant une copie très encourageante face à Rodez. Encore loin de sa condition physique optimale, le joueur prêté par Nantes a pourtant disputé l’intégralité de la rencontre. Surtout, il fut le seul et unique joueur de l’Amiens SC en mesure de faire des différences balle au pied et ainsi à semer le doute dans la tête des défenseurs Ruthénois. Le nouveau numéro 7 de l’ASC a été sur ce match le seul et unique joueur au niveau d’une équipe qui prétend jouer la montée en Ligue 1.

(*) Le nombre d’étoiles représente le nombre d’apparitions d’un joueur dans l’équipe-type du week-end.

La Rédaction

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires