[21/22] Le #11HDF du week-end #12 : Le RC Lens et l’Amiens SC se partagent les honneurs

Amiens SC VAFC
MaxPPP

Cette saison, la rédaction du 11 Hauts-de-France vous propose son onze-type du week-end après chaque journée de Ligue 1 et de Ligue 2. Pour cette nouvelle semaine de compétition, le RC Lens et l’Amiens SC dominent les débats, alors que l’USL Dunkerque compte deux représentants pour compléter une équipe qui a fière allure.

Le #11HDF du week-end (23 et 24 octobre)

Axel Maraval ** (USL Dunkerque) : S’il a été battu sur un mouvement exceptionnel de Chahiri au milieu de trois défenseurs, Axel Maraval a réussi son retour en tant que titulaire dans les buts de l’USLD. Auteur de trois arrêts, tous en deuxième période, il s’est distingué deux fois en deux minutes sur deux face-à-face remportés devant Mendy et Abdi, permettant aux siens d’alors rester à 0-0. Salvateur.

Jonathan Gradit **** (RC Lens) : Aligné, comme à son habitude, dans l’axe droit de la défense lensoise, Jonathan Gradit aura fermé la porte aux vagues messines. Avec un magnifique 93% de passes réussies, sept duels remportés sur onze, et des interventions à gogo, le défenseur de 28 ans a encore montré qu’il était le patron de la défense lensoise.

Formose Mendy **** (Amiens SC) : Méconnu à son arrivée en Picardie, Formose Mendy n’a pas tardé à se faire un nom. En dépit de la concurrence de Mamadou Fofana et Mateo Pavlovic, tous deux venus de Ligue 1, le Sénégalais est très clairement le meilleur défenseur central de l’Amiens SC depuis le début de saison. Face à Valenciennes, pour la première fois dans une défense à trois, l’ancien joueur de la réserve de Bruges a fait preuve de solidité et d’autorité, confirmant son irrésistible montée en puissance.

Mamadou Fofana *** (Amiens SC) : Très performant à son arrivée, Mamadou Fofana a connu un trou d’air courant septembre jusqu’à sa blessure à Nancy. Relancé dans le onze de départ, l’ancien Messin a rendu une très bonne copie en faisant parler sa lecture du jeu et en s’appuyant sur une bonne capacité d’anticipation.

Jonathan Clauss ****** (RC Lens) : Une nouvelle fois hyperactif sur son flanc droit, Jonathan Clauss aura fourni une prestation très encourageante. Occupant une position moyenne au-dessus de la ligne médiane sur l’ensemble de la rencontre, il n’a pour autant pas oublié les tâches défensives, avec deux dégagements et six interceptions. Un caviar pour Frankowski pour couronner le tout. Prochaine étape pour le piston droit, un appel en Equipe de France ?

Cheick Doucouré *** (RC Lens) : Le Malien, de nouveau aligné aux côtés de Seko Fofana, aura sorti une copie assez impressionnante face à Metz. En 90 minutes, Cheick Doucouré aura réussi 88% de passes, dont un 100% de passes en profondeur réussies, de nombreuses courses défensives et surtout deux passes décisives pour Saïd et Ganago. Masterclass.

Arnaud Lusamba * (Amiens SC) : Arnaud Lusamba a fait ce qu’il sait faire dans ce match : il a organisé le jeu amiénois avec pas mal de justesse, s’entendant bien avec l’homme du match, Kader Bamba. Il a marqué deux buts dans cette rencontre : il n’a pas tremblé sur le penalty tiré juste avant la mi-temps et a repris la tête de Tolu aux six mètres pour crucifier Chevalier. 2 tirs, 2 buts. Du très bon Lusamba. De quoi espérer le revoir à son niveau de la saison dernière sur la durée ?

Przemyslaw Frankowski *** (RC Lens) : Depuis son arrivée, le Polonais a conquis tout un public, et même plus, tout un championnat. Sur les 65 ballons touchés par Frankowski, seuls onze ont été perdus. Malgré une deuxième mi-temps plus timide (à l’image de l’équipe), l’international polonais est là pour tacler et propulser le ballon au fond des filets pour sceller définitivement le sort de ce match, juste avant le temps additionnel.

Wesley Saïd * (RC Lens) : Titulaire pour la deuxième fois de la saison, Wesley Saïd a confirmé sa montée en puissance face à Metz. Présent sur tous les fronts de l’attaque lensoise, il s’est surtout retrouvé là où Franck Haise l’attendait : à la finition. Auteur du but du 1-0 puis du 2-1, il a mis le RC Lens sur de bons rails et a reçu une standing ovation bien méritée à sa sortie. Retour en grâce.

Malik Tchokounté **** (USL Dunkerque) : Avec le brassard autour du bras, Malik Tchokounté a enfilé le costume de sauveur des Maritimes pour la troisième fois sur les quatre dernières rencontres. Remuant, parfois inspiré, parfois plus dans le dur, il a néanmoins délivré les siens face à son ancienne équipe en fin de partie. Sur un centre provenant de la gauche, il s’est jeté pour tromper Riou et égaliser, inscrivant son quatrième but sur les quatre derniers matches. Des buts qui ont à chaque fois rapporté des points. Héroïque.

Kader Bamba ** (Amiens SC) : Quand Bamba est là, tout va. Chaque prise de balle de l’ancien Nantais a mis le feu dans la défense valenciennoise. Après avoir obtenu le penalty qui fait basculer le match, il transforme un coup franc dans un angle fermé qui donne de l’air à son équipe. Le tout avant d’être impliqué sur le troisième et dernier but. Une masterclass XXL.

(*) Le nombre d’étoiles représente le nombre d’apparitions d’un joueur dans l’équipe-type du week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *