[21/22] Le #11HDF du week-end #1 : Prime à la jeunesse !

Lachuer Amiens SC

Cette saison, la rédaction du 11 Hauts-de-France vous proposera son onze-type du week-end après chaque journée de Ligue 1 et de Ligue 2. Pour cette première équipe de la saison, la Ligue 1 ne reprenant que le premier week-end du mois d’août, ce sont les joueurs de Ligue 2 qui sont à l’honneur, avec quatre joueurs de Dunkerque et Valenciennes et trois pensionnaires de l’Amiens SC, et surtout plusieurs jeunes joueurs issus des différents centre de formation.

Le #11HDF du week-end (24/25 juillet)

Axel Maraval (USLD) (6) : Sans la présence du capitaine dunkerquois dans les buts, l’addition aurait pu être beaucoup plus salée pour les Maritimes face à Quevilly-Rouen. Auteur de deux arrêts décisifs au début du match – face à Sangaré – et à l’heure de jeu face à Haddad, Axel Maraval a préservé le score à 1 but partout.

Joffrey Cuffaut (VAFC) (7) : Titulaire sur l’axe gauche de la défense valenciennoise, Joffrey Cuffaut aura été l’un des partisans de la préservation du match nul, 0-0 face à Niort. Auteur de nombreuses interventions pour couper les lignes de passe adverses, il aura aussi été présent sur coup de pied arrêté pour dégager son camp à plusieurs reprises.

Emmanuel Ntim (VAFC) (6) : Complice de charnière centrale avec Cuffaut, Emmanuel Ntim aura lui aussi réalisé un bon premier match de championnat. Il le confiait en après-match à nos micros, « Tout le monde était en forme aujourd’hui et je pense que l’on pourra faire mieux contre Guingamp. » Il faudra rester solide face à des Bretons frustrés en attaque ce week-end, au Havre (0-0).

Emmanuel Ntim (VAFC) : « On pouvait faire mieux ! »

Adon Gomis (USLD) (7) : Titulaire du côté gauche de la défense central aux côtés de Ba et de Cissé, Gomis s’est mué en buteur providentiel pour inscrire le seul but Dunkerquois de la rencontre. Sur un corner joué en deux temps, Gomis s’est montré le plus prompt pour placer sa tête dans le petit filet Quevillais. Sur l’aspect défensif, même s’il a commis une erreur de relance qui aurait pu couter cher, Gomis est resté impérial face aux Quevillais tout au long de la rencontre.

Mickaël Alphonse (ASC) (5,5) : Absent durant la préparation estivale, disputant la Gold Cup avec la Guadeloupe, le latéral droit n’a pas mis longtemps pour reprendre ses marques dans la formation amiénoise. Porté vers l’avant, l’ancien Dijonnais a trouvé le chemin des filets en fin de première période, en se montrant opportuniste après une mauvaise sortie du portier auxerrois. Défensivement, son oubli sur Quentin Bernard coûte cher mais il demeure l’Amiénois qui a le moins souffert en seconde période.

Mickaël Alphonse (Amiens SC) : « Il y a beaucoup d’agacement et de déception »

Harouna Sy (USLD) (6) : Indéboulonnable dans son couloir gauche de la défense des Maritimes la saison passée, Harouna Sy a reprit son poste pour cette première rencontre de la saison. Prenant souvent l’espace dans son couloir, le piston dunkerquois aura eu me mérite d’être à la passe sur le but de Gomis.

Julien Masson (VAFC) (6) : Avec sa capacité à apporter le surnombre à l’avant, mais aussi capable de grand retour défensif, Julien Masson débute parfaitement cette saison. Plutôt basé sur le milieu gauche en début de match, on a vu le jeune valenciennois dézoner à plusieurs reprises pour aider la sortie de balle de son équipe.

Mathis Lachuer (ASC) (6) : Très attendu, le jeune milieu de terrain formé au club n’a pas déçu pour ce premier match officiel de la saison. Positionné un cran plus haut, pour pallier l’absence d’Arnaud Lusamba, le gaucher a très bien démarré la rencontre en se montrant très tranchant et donnant beaucoup du rythme dès qu’il était en possession du ballon. A cela s’ajoute un danger permanent sur coups de pied arrêtés, à l’image de ce coup franc tendu débouchant sur l’ouverture du score picarde.

Adama Diakhaby (ASC) (5) : Comme beaucoup, il s’est éteint au retour des vestiaires. Mais avant ça, Adama Diakhaby était clairement le joueur offensif le plus remuant de l’ASC. Très mobile sur le front de l’attaque, il a profité des montées d’Alphonse pour attaquer la profondeur dans le dos de Quentin Bernard. S’il a souvent manqué de la justesse dans le dernier geste, il est aussi impliqué sur la plus grosse occasion amiénoise, sur le double une-deux débouchant sur un tir en angle fermé de Chadrac Akolo.

Désire Segbe (USLD) (6) : Long à se mettre en jambes, Désiré Segbé aura finalement trouvé ses marques à la pointe droite de l’attaque dunkerquoise. Transfuge de Villefranche en National, le Béninois a très bien combiné avec son compère d’attaque, Tchokounté, même s’il s’est souvent cassé les dents dans le solide bloc bas Quevillais.

Aymen Boutoutaou (VAFC) (6) : Très remuant tout au long de la rencontre, Boutouatou a dynamisé son côté droit grâce à ses gestes techniques qui le caractérisent. Sa fraîcheur et sa spontanéité aurait pu permettre à VA de s’imposer dans cette rencontre. Voyons s’il confirme sa bonne performance à Guingamp, samedi prochain (19h).

La Rédaction

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires