[21/22] Le #11HDF de la phase aller : Le RC Lens en majorité, un représentant pour l’Amiens SC

RC Lens Fofana
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Cette saison, la rédaction du 11 Hauts-de-France vous propose son onze-type après chaque journée de Ligue 1 et de Ligue 2. A mi-parcours, nous vous proposons de découvrir notre équipe-type sur la base des apparitions successives tout au long de la phase aller.

Le #11HDF de la phase aller

Lucas Chevalier **** (VAFC) : S’il a encaissé seize buts en douze rencontres, ne réalisant que quatre clean sheets, Lucas Chevalier a également réalisé plusieurs prestations de premier ordre permettant au VAFC de garder la tête en dehors de l’eau à mi-parcours. Avec quatre apparitions dans l’équipe-type, le gardien prêté par le LOSC était en balance avec Jean-Louis Leca (4 apparitions).

Jonathan Gradit ***** (RCL) : Au coeur d’une défense de plus en plus friable au fil des semaines, l’ancien Caennais est clairement celui qui a gardé un niveau de performance plus que satisfaisait. Au-delà de l’aspect défensif, Jonathan Gradit est également crucial dans le jeu de construction artésien, étant l’un des centraux gagnant le plus de mètres balle au pied.

Joffrey Cuffaut ****** (VAFC): Tantôt dans une défense à trois, la majeure partie du temps avec Emmanuel Ntim, parfois avec Ismaël Doukouré ou bien encore Maxime Spano, Joffrey Cuffaut est l’une des rares satisfactions de la première partie de saison du VAFC. Elément moteur dans la bonne série automnale, le capitaine nordiste a également été l’un des seuls à surnager dans la tempête en octobre-novembre.

Formose Mendy ****** (ASC) : Il est très clairement la révélation du début de saison. Arrivé en Picardie sans véritablement de référence au haut niveau, Formose Mendy n’a pas tardé à devenir un défenseur de référence en Ligue 2. Après un premier mois de compétition un peu poussif, où ses lacunes balle au pied étaient visibles, le Sénégalais est monté en puissance aux côtés de Mamadou Fofana puis dans une défense à trois avec Mateo Pavlovic associés à ces deux derniers. De quoi être l’Amiénois le plus régulier de cette phase aller, loin devant tous les autres.

Jonathan Clauss ******* (RCL) : Parti sur les chapeaux de roues, Jonathan Clauss était dans quasiment toutes les équipes-types du début de saison. Avec deux buts et sept passes décisives à son actif, l’Alsacien a même espéré une sélection en équipe de France en octobre dernier. A l’image du RC Lens, le piston droit a eu un peu plus de mal à terminer 2021, à l’image de sa dernière sortie ratée à Nice.

Seko Fofana ******* (c.) (RCL) : Le boss. Seko Fofana fait partie des meilleurs joueurs de Ligue 1 sur cette phase aller. A la récupération, balle au pied ou même à la finition (cinq buts à son actif) le Franco-Ivoirien a fait l’unanimité avec un volume de jeu sans égal au sein du championnat de France. Cette deuxième mi-temps contre le PSG illustre très clairement son niveau actuel. De quoi en faire notre capitaine sur cette phase aller.

Renato Sanches **** (LOSC) : Absent durant une bonne partie de cette phase aller, Renato Sanches a révolutionné le LOSC lors de son retour à la compétition. Avec le Portugais dans le onze de départ, le champion de France en titre n’a perdu que deux rencontres pour sept victoires et six matches nuls. Surtout, l’ancien joueur du Bayern Munich a donné un nouveau élan à une équipe à la recherche d’un second souffle depuis le départ de Christophe Galtier.

Przemyslaw Frankowski ****** (RCL) : Venu en Artois pour être la doublure de Jonathan Clauss, le Polonais a profité des débuts mitigés de Deiver Machado pour s’imposer dans le couloir gauche lensois. Décisif à huit reprises (quatre buts, quatre passes décisives), le polyvalent piston a très vite gagné le cœur des supporters des Lensois et fait bonne impression auprès des observateurs.

Bilal Brahimi ***** (USLD) : Laissé sur le carreau au Havre, Bilal Brahimi a rebondi de la meilleure des façons avec une phase aller très prometteuse sous le maillot de l’USL Dunkerque. Si son bilan statistique demeure léger (2 buts et 1 passe décisive), l’élégant gaucher fait l’une des bouffées d’oxygène d’une première partie de saison mitigée du côté de Marcel Tribut. Que ce soit à gauche ou dans un rôle de meneur de jeu, Bilal Brahimi a montré l’étendue de sa palette technique sans fioriture et sans jamais rechigner sur les efforts défensifs.

Malik Tchokounté ***** (USLD) : Courtisé par Bastia durant l’intersaison, Malik Tchokounté a finalement rempilé pour une deuxième saison dans le Nord. Une bonne nouvelle pour l’USL Dunkerque qui a pu s’appuyer sur ses six buts, dont trois précieux pour prendre six points contre Pau puis Bastia à cheval entre octobre et novembre. Buteur à trois reprises sur les sept dernières rencontres, il n’a pas pu empêcher la rechute de sa formation, dix-neuvième à la trêve.

Jonathan David ***** (LOSC) : Meilleur buteur du championnat de France, avec douze réalisations à la clé à mi-parcours, Jonathan David ne pouvait pas ne pas apparaître dans notre onze-type de la mi-saison. Le Canadien a tenu à bout de bras le LOSC durant une bonne partie de cette phase aller, avec notamment cinq buts en l’espace de dix jours au tournant entre septembre et octobre. Rallié pour son manque d’efficacité en début de saison dernière, l’ancien attaquant de la Gantoise a clairement passé un cap depuis le début de ce nouvel exercice, vraisemblablement son dernier sous le maillot des Dogues.

(*) Le nombre d’étoiles représente le nombre d’apparitions d’un joueur dans l’équipe-type du week-end.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article